Impôts locaux : la note salée des départements

Le Congrès des maires de France débute mardi 31 mai à Paris. À cette occasion, une étude démontre que si les grandes villes ont peu augmenté les impôts locaux, ce n'est pas du tout le cas des départements.

France 2

Vous allez le remarquer sur vos feuilles d'imposition : taxe foncière et taxe d'habitation augmentent cette année. Et cette fois-ci, ce ne sont pas tant les villes que les départements qui alourdissent la facture : + 5,2% en moyenne. C'est un record depuis 2009. Tous les Français ne sont pas logés à la même enseigne. Le département des Yvelines gonfle son taux d'imposition sur le foncier de 66%. Pas de répit non plus si vous habitez dans le Nord, la Creuse ou le Loir-et-Cher.

À Nantes, ça augmente

Et si les maires ont la main moins lourde sur les impôts cette année, comme le révèle l'étude du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales, dévoilée par Le Figaro ce lundi, quelques villes font figure d'exceptions, comme Nantes. En cumulant les différentes taxes, la métropole a relevé ses impôts de 11,7%

Le JT
Les autres sujets du JT