Impôts : le choix du taux

Les contribuables ont encore jusqu’à samedi 15 septembre minuit pour choisir leur taux de prélèvement à la source. Une mesure qui divise encore les Français.

Le prélèvement à la source génère encore de nombreuses questions. Encore plus quand il s’agit de choisir son taux. Les contribuables français ont en effet jusqu’à samedi 15 septembre minuit pour choisir. À la sortie du centre des impôts de Beauvais (Oise), les avis sont partagés. "C’est 0, ça ne va servir à rien du tout. On veut nous prendre du fric", dit un homme. "Ça peut ne pas être mal, ça peut simplifier beaucoup de choses, mais ça peut être compliqué pour certaines personnes aussi", tempère quant à elle une femme.

Quel taux ?

Alors taux normal, individualisé ou taux neutre ? Les Français ne savent pas toujours et ce sont les agents du fisc qui sont mobilisés. En cas de revenu foncier important, il est conseillé de prendre le taux neutre, le patron ne connaîtra que le taux calculé sur le salaire. Lorsque les revenus sont très différents dans le foyer, autant choisir le taux personnalisé. Enfin en cas d’oubli, il sera toujours possible de choisir jusqu’à début décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"stoppage à la source\" a été mis en place en France, entre 1940 et 1949.
Le "stoppage à la source" a été mis en place en France, entre 1940 et 1949. (THIERRY LINDAUER / MAXPPP)