Cet article date de plus de cinq ans.

Impôts : la taxe foncière bondit pour des terrains constructibles mais non bâtis

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Impôts : la taxe foncière bondit pour des terrains non bâtis
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dans de nombreuses communes en manque de logements, la taxe foncière sur les terrains constructibles mais non bâtis a monté en flèche. Et ce n'est pas fini. En cause, un article de la dernière loi de finances. Explications de France 2.

De très grandes agglomérations comme Paris, Marseille, Lyon ou Lille, mais également des villes comme Montpellier, Cannes, Ajaccio ou encore Fontainebleau sont toutes en manque de logements. Désormais, dans 620 communes au total, détenir un terrain constructible et non bâti va coûter beaucoup plus cher.

Encourager la vente de terrains

La loi prévoit en effet une surtaxe, pour ces terrains constructibles, de 5 euros par mètre carré. Dans deux ans, cette surtaxe va même doubler à 10 euros par mètre carré. L'objectif ? Encourager la vente de terrain pour y construire des logements.

Dans sa commune de 14 000 habitants, le maire de Saint-Leu-la-Forêt dénonce une certaine forme d'expropriation. Le gouvernement, de son côté, minimise la polémique. Selon Bercy, la mesure devrait concerner moins de 2 000 contribuables.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Impôts

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.