Impôt à la source : les craintes des chefs d'entreprises et des salariés

À sept mois de la présidentielle, le gouvernement a présenté ce mercredi 28 septembre le dernier budget du quinquennat. France 3 revient sur une mesure qui nous concerne tous : le prélèvement de l'impôt à la source.

Voir la vidéo
France 3

L'impôt prélevé sur les salaires chaque mois, cette auto-école s'y prépare déjà. Une petite ligne en plus sur la fiche de paie, le taux de prélèvement sera fourni par l'administration fiscale à l'entreprise. Conséquence, si le salaire d'un employé baisse, ses impôts baisseront automatiquement. Mais pour le patron de cette auto-école, c'est d'abord du travail en plus. "Ça va être un boulot lourd en complément du travail actuel", explique-t-il.

Taux neutre

L'impôt sur le revenu prélevé par l'employeur, une inquiétude en plus pour les salariés. Pour ne pas donner ses informations, un salarié peut demander un taux neutre. Exemple avec un salarié célibataire qui touche 2 000 euros de salaire par mois et 1 500 euros de revenus fonciers, son taux de prélèvement normal serait élevé à 14,9%. Il peut choisir alors le taux neutre de 9% et rembourser la différence directement au fisc.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon Europe 1, le ministère de l\'Economie aurait contacté la CGPME afin de trouver des entreprises candidates pour tester le prélèvement de l\'impôt à la source.
Selon Europe 1, le ministère de l'Economie aurait contacté la CGPME afin de trouver des entreprises candidates pour tester le prélèvement de l'impôt à la source. (GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE.COM / AFP)