Fraude fiscale : plus de 20 milliards d'euros récupérés l'an dernier grâce à la lutte

Le montant total des redressements fiscaux dépasse la barre des 20 milliards d'euros en 2015, selon un rapport du gouvernement que franceinfo a pu consulter. Une première. 

Le ministère des Finances  à Paris
Le ministère des Finances  à Paris (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Le comité national de lutte contre la fraude fiscale (CNLF) s'est félicité mercredi des résultats "en hausse" obtenus dans ce domaine l'an dernier. "Pour la première fois, les redressements dépassent la barre de 20 milliards d'euros en 2015", indique le rapport émis par le gouvernement, que franceinfo a pu consulter.

Dans le détail, les opérations de contrôle de la direction générale des finances publiques ont permis de rectifier 21,2 milliards d'euros en 2015, soit une hausse de 10% par rapport à l'année précédente. La somme des redressements s'élevait à 19,3 milliards d'euros en 2014, et 18 milliards en 2013.

Le nombre de contrôles fiscaux en baisse 

Le nombre de contrôles fiscaux a, dans le même temps, diminué, passant de 51 740 en 2014 à 50 168 en 2015, ce qui signifie, selon le gouvernement, que les "contrôles sont mieux ciblés" et "orientés vers les manquements les plus importants." De son côté, le service de traitement des déclarations rectificatives (STDR), mis en place dans la foulée de l'affaire Cahuzac et qui permet aux Français détenteurs de comptes non déclarés à l'étranger de régulariser leur situation, a rapporté 2,65 milliards d'euros en 2015 contre 1,91 milliards d'euros en 2014.

 

Le comité national de lutte contre la fraude fiscale réunit chaque année l'ensemble des administrations et acteurs concernés. Il était présidé ce mercredi par Michel Sapin, le ministre de l'Économie et des Finances, et Christian Eckert, secrétaire d'État en charge du budget.