VIDEO. Spéculation immobilière : la Corse veut limiter l'accès à la propriété des non-résidents

Face à la spéculation immobilière, l'Assemblée de Corse a voté une disposition afin de limiter l'accès à la propriété pour les non-résidents de l'île, vendredi 25 avril. Cette décision rencontre un certain écho dans la population. 

O. THERON / F. PILARD / P. FERETTI / FRANCE 2

La Corse, terre de rêve, attise les convoitises d'une clientèle fortunée. A certains endroits, 70% des logements appartiennent à des propriétaires qui n'habitent pas l'île. La spéculation immobilière fait donc flamber les prix et les Corses n'ont pas les moyens d'acheter.

Une disposition inapplicable en l'état

Cela pourrait changer, car l'Assemblée territoriale de Corse a voté une disposition afin de limiter l'accès à la propriété pour les non-résidents, vendredi 25 avril. Au marché d'Ajaccio, cette décision rencontre un certain écho dans la population. "Il y a des gens qui arrivent, qui ont plein d'argent, qui prennent et nous on ne peut plus acheter", explique un homme. "Ils viennent habiter quinze jours par an et tout l'hiver, c'est fermé", ajoute une habitante.

Certes, les prix de l'immobilier sont au niveau de ceux pratiqués sur la côté d'Azur ou dans les grandes villes françaises. Mais limiter les transactions pourrait décourager les investisseurs et freiner le développement économique de l'île. En attendant, ce statut de résident est inapplicable en l'état car il n'est pas compatible avec la Constitution française.

La spéculation immobilière fait flamber les prix en Corse. L\'Assemblée de Corse veut donc limiter l\'accès à la propriété pour les non-résidents. 
La spéculation immobilière fait flamber les prix en Corse. L'Assemblée de Corse veut donc limiter l'accès à la propriété pour les non-résidents.  ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)