Saint-Malo : quand les Parisiens investissent l'immobilier

Le marché des résidences secondaires se porte de mieux en mieux. Notamment à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), principalement grâce à la ligne à grande vitesse qui rapproche la ville de Paris. Mais aussi grâce à des taux d'intérêt très bas.

FRANCE 3

Depuis deux ans, la ligne à grande vitesse met Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) à deux heures de Paris. Ainsi, les biens immobiliers à moins de 500 mètres du littoral se vendent comme des petits pains. Les Franciliens représentent 30% des ventes. "Les Parisiens connaissent très bien les différents secteurs. Ils viennent assez rapidement pour visiter, et ne pas passer à côté de l'affaire", explique Lucie Lambert, agent immobilier.

Des prix toujours stables

Les acheteurs sont principalement des cadres supérieurs et des retraités qui ont les moyens. Le sujet divise les Malouins. "On voit des résidences qui restent fermées toute l'année", s'indigne un habitant, quand une autre estime que sans cela, "ces maisons n'auraient jamais été rénovées". Souvent, ces résidences sont louées, notamment via des sites comme Airbnb, "plus rémunérateurs que des locations classiques", concède Stéphane Carré, responsable de gestion locative. Les prix restent tout de même stables, sauf sur les terrains à bâtir, de plus en plus rares à Saint-Malo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un orage à Saint Malo, le 30 juillet 2012.
Un orage à Saint Malo, le 30 juillet 2012. (YANNICK LE GAL / ONLY FRANCE / AFP)