Le gouvernement débloque 200 millions d'euros pour accélérer la rénovation énergétique

Ce nouveau dispositif contre les "passoires énergétiques" complètera à partir du 1er janvier prochain la panoplie d'aides déjà existantes.

Les projets financés de rnovation énergétique seront pris en charge au moins pour moitié par les collectivités territoriales.
Les projets financés de rnovation énergétique seront pris en charge au moins pour moitié par les collectivités territoriales. (CHASSENET / BSIP / AFP)

Le gouvernement a annoncé, dimanche 8 septembre, le lancement d'un service d'accompagnement pour la rénovation énergétique (SARE) des bâtiments, responsables du quart des émissions de CO2 en France. Dans le JDD, la ministre de la Transition ­écologique et solidaire Elisabeth Borne annonce également un financement de 200 millions d'euros de ces travaux sur cinq ans. 

L'argent financera des campagnes de sensibilisation vis-à-vis des professionnels de la rénovation, des gichets destinés à accompagner et conseiller les Français dans leurs travaux et des projets lancés par des collectivités locales, précise le Journal du Dimanche

Ce nouveau dispositif contre les "passoires énergétiques" complètera à partir du 1er janvier prochain la panoplie d'aides déjà existantes, comme celles de l'Agence nationale de l'habitat, le crédit d'impôt pour la transition énergétique, les prêts à taux zéro, les certificats d'économie d'énergie (CEE) ou la TVA à taux réduit. Les projets financés seront pris en charge au moins pour moitié par les collectivités territoriales, le reste étant "apporté dans le cadre de ce programme par des certificats d'économie d'énergie (CEE) à hauteur de 200 millions d'euros", selon un communiqué des ministères de la Transition écologique et de la Ville et du logement.