Immobilier : au Royaume-Uni, les propriétaires d'appartements ne le sont pas à vie

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Royaume-Uni : propriétaire d'un appartement, mais pas à vie
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Boisseau, C.Madini, B.Guinard, J.Louradour, L.Soudre - France 2
France Télévisions

À Londres au Royaume-Uni, lorsque l'on devient propriétaire d'un appartement, c'est le plus souvent pour une durée limitée. Les propriétaires ne le sont pas à vie, contrairement aux Français.

Vu de France, le concept peut surprendre : acheter un logement et n'être son propriétaire que pour une durée limitée. En Angleterre, c'est pourtant la norme. Dans un quartier chic de Londres, cette agente immobilière et sa cliente sont des Françaises. "Cet appartement a un lease de 91 ans. C'est à dire que vous serez propriétaire pendant 91 ans", annonce alors l'agente immobilière. Après ces 91 ans, l'acquéreuse devra quitter l'appartement. Il reviendra à celui qui détient les murs de l'immeuble, un "superpropriétaire".

Des durées de 50 à 99 ans 

"On est familiarisés avec ce principe qui est un peu déroutant au départ, car on fait un investissement immobilier qui est une décision importante, et l'on est propriétaire que pour une durée de temps limitée", raconte Sophie Devron, acheteuse à Londres. "Je pense que 91 ans, c'est une durée tout à fait satisfaisante, il me semble." Ces contrats en Angleterre ne concernent que les appartements, pas les maisons. Les "leases" courent en principe sur des durées allant de 50 à 99 ans. À leur terme, l'appartement revient à celui qui possède le foncier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.