Pierre et Vacances : des petits propriétaires ne touchent plus les loyers depuis un an

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Pierre&Vacances : des petits propriétaires ne touchent plus les loyers depuis un an
France 3
Article rédigé par
A. Peyrout, A. Exposito, M. Perret - France 3
France Télévisions

Le groupe Pierre et Vacances, leader du tourisme européen, a vu une nette reprise de son activité dès la sortie du confinement. Une bonne nouvelle entachée par des victimes collatérales. L'un des propriétaires d'un cottage de Center Parcs ne perçoit plus ses loyers.

En un an seulement, le rêve de Christophe Lecerf de terminer sa vie dans une petite vallée des Hautes-Alpes s'est envolé. La faute à un investissement fait il y a dix ans. L'achat d'un cottage dans un Center Parcs devait lui assurer une bonne retraire grâce aux locations des touristes, 1 200 euros chaque mois. Pourtant, à partir du premier confinement, les paiements s'arrêtent. Son emprunt, lui, court toujours. Au pied du mur, il a vendu sa résidence principale il y a un mois. "C'est trop violent ce qu'il se passe, de devoir changer de mode de vie", regrette le retraité. 

Près de 20 000 petits propriétaires concernés

Aujourd'hui, bien que les Center Parcs affichent quasiment complet, il ne perçoit toujours pas de loyers. Une injustice selon Christophe Lecerf. "C'est moralement indéfendable, totalement injuste." Comme lui, près de 20 000 propriétaires sont dans la même situation. Seule réponse du groupe Pierre et Vacances dans un communiqué : "la perte en chiffre d'affaires est estimée à 800 millions d'euros. [...] Tout a été mis en place pour assurer la pérennité du groupe." Aujourd'hui, le groupe propose de reprendre les paiements, à condition que les propriétaires renoncent à neuf mois de loyer perdus. Christophe Lecerf ne signera pas cet accord. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.