"Pas de Noir" sur une fiche de location : "Je ne suis pas raciste", se défend la propriétaire en accusant l'agence

L'agence immobilière a accusé, lundi, une collaboratrice d'avoir écrit "pas de Noir" sur une fiche de location, sur injonction de la propriétaire, décrite comme "raciste". Contactée par franceinfo mardi, la propriétaire en question nie tout racisme et annonce son intention de porter plainte.

Une agence immobilière Laforêt, en 2008, à Paris. 
Une agence immobilière Laforêt, en 2008, à Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

L'affaire fait polémique. Lundi, un internaute a dénoncé les critères racistes d'une fiche de location d'un appartement de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), géré par l'agence Laforêt. "Attention, important pour la sélection des locataires : nationalité française obligatoire, pas de Noir, immeuble avec des policiers uniquement", pouvait-on y lire. Qui est responsable de cette mention ? Le gérant de l'agence immobilière et la propriétaire se renvoient la balle. 

Capture d\'écran de la fiche technique d\'un appartement en location de l\'agence Laforêt.
Capture d'écran de la fiche technique d'un appartement en location de l'agence Laforêt. (Capture Twitter @mous_bm)

Deux versions s'affrontent

L'agence Laforêt des Lilas (Seine-Saint-Denis), qui gère le bien, affirme à franceinfo que c'est sur "injonction de la propriétaire qui est raciste", qu'une ancienne collaboratrice "a pris la responsabilité de marquer" cette précision sur la fiche. "Elle a été naïve et mal formée, elle a retranscrit sans savoir", ajoute-t-il. De son côté, le groupe Laforêt a, lui, présenté, mardi, ses excuses sur Twitter tout en annonçant "les actions nécessaires pour que cela ne se reproduise plus". 

Mais, la propriétaire, jointe par franceinfo mardi, conteste vigoureusement toute accusation de racisme. "Je ne suis absolument pas raciste. J'ai trois locataires maghrébins dans cet immeuble et une locataire noire", affirme-t-elle. Elle renvoie la balle à l'agence de location : "Je ne m'explique pas cette annonce, ça vient de Laforêt. D'ailleurs, nous ne travaillons plus avec eux depuis le 31 octobre, je n'étais pas satisfaite de leur travail." 

Sur France Bleu, le gérant de l'agence Laforêt maintient, au contraire, que c'est lui qui a mis fin à cette collaborationLa propriétaire annonce encore à franceinfo qu'elle portera plainte contre Laforêt et qu'elle leur a laissé un message leur expliquant que la fiche technique était diffamatoire. 

Les associations s'emparent du dossier

En attendant d'y voir plus clair, plusieurs associations se sont saisies du dossier. Le Défenseur des droits s'est ainsi auto-saisi de l'affaire, mardi, en début de soirée. L'association la Maison des potes annonce également à franceinfo avoir déposé une plainte au parquet de Nanterre contre l'agence immobilière Laforêt des Lilas et la propriétaire pour subordination d'offre location à un critère de nationalité et de couleurs de peau. 

SOS Racisme réfléchit, de son côté, à une action en justice. "Ce qui est étonnant, c'est que l'on ait une trace écrite, mais la discrimination dans l'immobilier, c'est assez banal", réagit le président de l'association Dominique Sopo, auprès de franceinfo. 

Mercredi 28 décembre, c'est le CRAN (conseil représentatif des associations noires) qui s'est emparé de l'affaire. "Le CRAN a décidé de lancer une action de groupe contre Laforêt et (...) invite dès aujourd'hui toutes les personnes qui se sont senties exclues et choquées par cette annonce discriminatoire à se joindre à cette action judiciaire", indique un communiqué.