Martinique : mobilisation pour protéger le littoral

De nombreux Martiniquais se sont rendus sur la plage de Désert à Sainte-Luce dimanche 12 mai afin de "circuler librement sur le littoral".

Franceinfo

Deuxième dimanche de mobilisation sur la plage de Désert en Martinique pour défendre le libre accès au littoral. Les gendarmes bloquent le passage. "Toute la semaine, on pouvait circuler librement. Les gens passaient comme ils voulaient. Aujourd’hui, on constate que les nouvelles barrières, ce sont les gendarmes", lance José Rosedel, militant.

Empiéter sur les terrains privés

Une semaine avant, les manifestants s’étaient attaqués aux clôtures des maisons pour rétablir l’accès à la plage. En Martinique, 70 000 personnes sont concernés par des litiges liés aux 50 pas géométriques. Ces 50 pas représentent une bande de terre de 80 mètres de large. Selon la loi, nul n’a le droit de s’accaparer le littoral. "Les habitations, les clôtures, les murets sont là depuis des décennies. Il n’y a rien de nouveau", explique Nicaise Monrose, maire de Sainte-Luce. En 50 ans, la mer a grignoté 25 à 35 mètres de littoral. Pour rétablir la loi, il faudra empiéter sur les terrains privés.

Des pêcheurs à Sainte Luce en Martinique
Des pêcheurs à Sainte Luce en Martinique (GETTY IMAGES / PHOTONONSTOP RM)