Cet article date de plus d'onze ans.

Le secteur de l'immobilier neuf s'est encore fissuré en 2012

Le marché de l'immobilier neuf est moribond. Les mises en chantier ont chuté de 23,8% de septembre à novembre, par rapport à l'année 2011. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des immeubles en construction dans le quartier des Batignolles à Paris, le 1er septembre 2012.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Quand le bâtiment va, tout va. Malheureusement, en ce moment ce n'est pas le cas. Entre septembre et novembre, les mises en chantier de logements neufs ont plongé de 23,8% par rapport à l'année précédente, selon les chiffres du ministère du Logement dévoilés mercredi 26 septembre. La chute de l'immobilier neuf s'accélère donc encore en fin d'année, avec la mise en chantier de 79 242 logements neufs. Dans le même temps, les permis de construire de 110 818 constructions neuves ont été délivrés, ce qui représente un recul de 11,8%. 

Il faut nuancer (un peu) ces mauvais chiffres, car certaines incitations fiscales arrivaient à terme fin 2011 et ont pu doper le secteur, en avançant certaines mises en chantier. Malgré tout, le marché "est en recul depuis le printemps à la fois à cause de la crise économique en cours et parce que les dispositifs publics de soutien à la demande ne sont plus aussi puissants que par le passé", résume Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université Paris-Ouest interrogé par l'AFP. "Il n'y a aucune raison que décembre nous surprenne et l'année 2012 sera une année médiocre", ajoute le professeur. Conséquence : "Les difficultés d'accès au logement vont se renforcer fortement."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.