Immobilier : une baisse de 8 à 10% des crédits aux ménages est prévue en 2020 selon des projections

L'Observatoire des crédits aux ménages prévoit une baisse de 8 à 10% des crédits immobiliers accordés aux ménages en 2020, selon l'économiste Michel Mouillard.

Cette baisse s\'explique par le durcissement de la position du gouverneur de la Banque de France.
Cette baisse s'explique par le durcissement de la position du gouverneur de la Banque de France. (JEAN-MARC QUINET / MAXPPP)

"Certainement nous aurons un recul de 8 à 10%" des crédits immobiliers accordés par les banques aux ménages, rapporte l'économiste Michel Mouillard. L'économiste a contribué au rapport 2019 de l'Observatoire des crédits aux ménages. "La réalisation de leur projet immobilier est contrariée. Nous l'avons déjà vu en décembre, le mois de janvier 2020 le confirme", explique-t-il.

Cette baisse s'explique par le durcissement, mi-décembre, de la position du gouverneur de la Banque de France, qui a demandé aux banques d'être moins généreuses en termes de crédits immobilier. Depuis le 2 janvier, les prêts ne peuvent plus s'étaler au-delà de 25 ans et les remboursements mensuels ne peuvent plus dépasser un tiers des ressources du ménage.

Ces ménages-là, la plupart du temps en milieu rural ou dans des villes moyennes de province vont abandonner leur projetMichel Mouillardà franceinfo

Les personnes touchées par cette baisse seront "des primo-accédants, jeunes, modestes, sans trop d'apports personnels et qui sont obligés de s'endetter sur des durées plus longues", analyse Michel Mouillard. "Donc ces ménages-là, la plupart du temps en milieu rural ou dans des villes moyennes de province vont abandonner leur projet", prédit l'économiste.

Le mois dernier, 5% de ménages en plus ont pourtant annoncé leur intention de demander un crédit immobilier cette année en 2020.