Immobilier : qui veut acheter la maison de Landru ?

La maison de Landru, l'homme qui a assassiné 11 femmes entre 1915 et 1919, est en vente.

À l'orée du bois, un peu à l'écart du village, une bâtisse de style Mansart qu'on dirait abandonnée. La Tric, c'est son nom, a hébergé entre 1915 et 1919 un triste personnage, surnommé le "Barbe bleu de Gambais" : Henri Désiré Landru, qui a tué ici pas moins de 7 femmes.

"Très belle maison chargée d'histoire"

"Il les a chloroformées, puis découpées, puis brulées dans une cuisinière, explique un voisin. En sachant les atrocités qu'il y a eu dedans, celui-ci confie qu'il ne pourrait pas y vivre. Cette voisine-là , dont le voisin est mitoyen à la maison de Landru, n'est pas importunée, car aujourd'hui la maison est vide. "Moi ça me dérange pas, maintenant il est plus là ! Il n'y a pas lieu d'avoir peur", estime-t-elle. Depuis quelques semaines, la maison est à vendre, mais l'agence immobilière n'a pas souhaité nous la faire visiter. L'annonce précise : "Parc arboré de 6 000 m²". Avant d'inscrire, tout en bas : "Très belle maison chargée d'histoire".

Le JT
Les autres sujets du JT
Henri-Désiré Landru en novembre 1921, lors de son procès à Paris.
Henri-Désiré Landru en novembre 1921, lors de son procès à Paris. (AFP)