Cet article date de plus d'un an.

Immobilier : le préfabriqué en remplacement des constructions classiques ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Immobilier : le préfabriqué en remplacement des constructions classiques ?
Article rédigé par France 2 - A.Guin, F.Bohn, F.Simoes, N.Artaud, L.Hauville
France Télévisions
France 2
Le secteur du bâtiment s’inquiète de voir le nombre de chantiers s’effondrer face à la hausse des prix des matières premières. Pour construire moins cher, certains promoteurs proposent d’utiliser du préfabriqué, qui permet de faire baisser les prix jusqu’à 15%

C'est un grand jeu de Lego version béton. Des murs entiers et des planchers préfabriqués en usine alors que le prix ces logements neufs augmente et que les Français ont du mal à devenir propriétaires, le préfabriqué c’est jusqu’à 15% d’économies selon les constructeurs. C’est à Vernouillet (Eure-et-Loir) que tout se joue. 50 murs par jour sont fabriqués à la chaine. “On a une machine qui reçoit le béton, qui va répartir la bonne épaisseur de bétons”, explique Arnaud de Craeye, responsable méthode centrale de KP1. Cela engendre moins de pertes et moins de main d’œuvre. Tout est automatique, parfois pour une qualité supérieure. Les murs sont vendus 70 euros le mètre carré.  

10% des constructions sont en préfabriqués en France 

Les économies se font sur le chantier essentiellement. À la réception, deux ouvriers contre cinq normalement sur un chantier. C'est une économie de personnes, mais aussi de temps. Les délais raccourcis permettent de dépenser moins en location de matériel. Sur cet immeuble en Seine-Saint-Denis, l’économie est massive, elle est estimée à 7%. Mais industrialiser la production de préfabriqués à l’échelle nationale pourrait prendre des années. Et rare sont les constructeurs ayant les moyens. La part du préfabriqué reste encore faible en France, avec seulement 10% des constructions chaque année.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.