Sans-abri : les jeunes de l'aide sociale à l'enfance en première ligne

Après leurs 18 ans, certains jeunes ne sont plus pris en charge par l'aide sociale à l'enfance et se retrouvent à la rue.

FRANCE 2

Pour Hugo et Norton, tout a basculé à leur majorité. Après une enfance en foyer, ils n'ont plus été pris en charge par l'aide sociale à l'enfance à 18 ans. "Si je ne les avais pas eus, je serais mort ou je serais à la rue", raconte un des jeunes hommes à propos du centre des Apprentis d'Auteuil. Norton vient de trouver un appartement après avoir passé deux ans dans la rue. 1 sans-abri sur 5 est un ancien de l'aide sociale à l'enfance, car sans garant, le Samu social est souvent la seule solution.

La honte d'appeler le 115

Hugo raconte avoir eu honte lorsqu'il a appelé le 115. "Je n'arrive pas à imaginer mon avenir parce que j'ai trop été dans cette merde, je n'arrive pas à voir plus loin", raconte de son côté Norton. Grâce à l'association des Apprentis d'Auteuil, Hugo est accompagné dans ses démarches pour trouver un emploi. 100 à 200 jeunes bénéficient de ce dispositif dans le Val-d'Oise. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un jeune sans-abri dans les rues de Lyon, en 2017.
Un jeune sans-abri dans les rues de Lyon, en 2017. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)