Marseille : de nouvelles évacuations quatre mois après le drame

Quatre mois après l'effondrement de deux immeubles à Marseille, et la mort de huit personnes, l'enquête judiciaire est toujours en cours pour établir les responsabilités. La ville a elle rendu son rapport sur la situation de la rue d'Aubagne, où sept autres immeubles devraient être expropriés.

France 3

Par mesure de sécurité, la mairie de Marseille va donc racheter certains immeubles de la rue d'Aubagne, pour les rénover, ou même les détruire. "Notre objectif, à long terme, est de concevoir un nouveau projet urbanistique pour la rue d'Aubagne qui s'inscrira pleinement dans l'esprit et l'environnement du quartier et intégrera de nombreux logements sociaux", déclare la municipalité dans son rapport.

Logés à l'hôtel

Un choc pour certains propriétaires des immeubles concernés : "On nous impose des choses, on essaye de les faire bien, et d'un coup, par voie de presse, on apprend qu'on est expropriés", constate l'un d'entre eux.

Tous les anciens locataires avaient été relogés après le drame, le 5 novembre dernier. Au total, près de 250 immeubles ont été évacués à Marseille, 1 500 personnes dorment dans des hôtels sans savoir si elles pourront un jour regagner leurs appartements.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'immeuble du Pytheas, dans le quartier de l\'Opéra, à Marseille, est évacué le 7 novembre 2018 après une mise en péril imminent. 
L'immeuble du Pytheas, dans le quartier de l'Opéra, à Marseille, est évacué le 7 novembre 2018 après une mise en péril imminent.  (THEO GIACOMETTI / HANS LUCAS / AFP)