Mal-logement : la situation continue de se dégrader

La Fondation Abbé Pierre a publié ses chiffres annuels sur le mal-logement en France. David Boéri nous explique que la situation ne s’améliore pas.

Cette vidéo n'est plus disponible

Sur le plateau du 12/13, David Boéri définit le mal-logement. "La plus grande partie des mal-logés vit dans un habitat indécent, cela représente 2 819 000 personnes. Ils sont privés d’au moins un élément de base dans leur logement : l’eau courante, les toilettes, ou le chauffage. Il y a également le surpeuplement du logement, par exemple, un couple avec trois jeunes enfants, qui vivrait dans un deux-pièces".

Bilan du quinquennat en demi-teinte

Pour la Fondation Abbé Pierre, le quinquennat n’a pas été une grande réussite en matière de mal-logement. "L’autre grande précarité, c’est l’absence de logement personnel. Près de 900 000 personnes sont contraintes de vivre à l’hôtel ou dans des habitations de fortune, ou bien d’être hébergées chez un tiers. Pour la Fondation Abbé Pierre, le bilan du quinquennat est en demi-teinte, malgré certaines mesures qui sont saluées, la situation continue de se dégrader, notamment en matière de surpeuplement", explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Fondation Abbé Pierre a publié, mardi 31 janvier 2017, son rapport annuel sur le mal-logement.
La Fondation Abbé Pierre a publié, mardi 31 janvier 2017, son rapport annuel sur le mal-logement. (FRANCE 3)