Mal-logement : des notables pointés du doigt

Plusieurs condamnations récentes révèlent que de nombreux propriétaires de logements insalubres seraient en réalité des cols blancs : des avocats, des chirurgiens, qui louent des biens à des personnes parfois vulnérables.

FRANCE 2

Des appartements vétustes, parfois des immeubles entiers. Leurs propriétaires : des médecins, des avocats, des universitaires, qui louent à des locataires démunis. À Montpellier (Hérault), un propriétaire possède une trentaine d'appartements dans plusieurs immeubles du centre-ville. Un de ses locataires paye 400 € chaque mois pour 25 m² : un prix habituel pour ce quartier. Mais l'année dernière, son appartement a été déclaré insalubre par la mairie : les champignons ont investi les murs et l'humidité s'infiltre partout dans la salle de douche.

Les travaux ont enfin débuté

Le propriétaire de l'appartement est un ancien universitaire aujourd'hui retraité. Il possède d'autres immeubles, eux aussi insalubres, déclarés comme tels par la mairie et qui nécessitent des travaux. Une obligation pour le propriétaire, qui n'a pas réagi et continuait en revanche de réclamer les loyers. La mairie s'est depuis emparée du dossier et les travaux ont débuté dans certains appartements. À Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), des inspecteurs font la traque à ces propriétaires indélicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs condamnations récentes révèlent que de nombreux propriétaires de logements insalubres seraient en réalité des cols blancs : des avocats, des chirurgiens, qui louent des biens à des personnes parfois vulnérables.
Plusieurs condamnations récentes révèlent que de nombreux propriétaires de logements insalubres seraient en réalité des cols blancs : des avocats, des chirurgiens, qui louent des biens à des personnes parfois vulnérables. (FRANCE 2)