Immobilier : "Il y a un problème de prise de conscience"

Catherine Fournier est sur le plateau de France 3 pour faire un point sur la situation après son enquête.

FRANCE 3

France 3 est allée tester, en caméra cachée, 12 agences immobilières en région parisienne afin de savoir si les demandes racistes dans le milieu de l'immobilier étaient répandues. Constat : très peu d'agents s'offusquent des demandes pour avoir un locataire "franco-français" ou des "profils plus européens". "Sur les 12 agences immobilières testées, la moitié souscrit à mes requêtes. (...) Ce qui frappe dans ce reportage, c'est la constance avec laquelle les agents immobiliers ne s'offusquent pas de mes demandes", souligne Catherine Fournier qui a mené l'enquête.

Des réactions authentiques et spontanées

"Il y a une espèce d'état d'esprit général qui visiblement traduit un problème de prise de conscience à ce sujet alors qu'on est quand même deux semaines après l'affaire Laforêt", poursuit la journaliste de Franceinfo.fr. Catherine Fournier explique que le choix de la caméra cachée pour ce testing. "C'était la seule façon d'avoir des réactions authentiques et spontanées", dit-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Si un propriétaire ou une agence immobilière vous refusent un logement, vous êtes en droit de leur demander de motiver ce refus.
Si un propriétaire ou une agence immobilière vous refusent un logement, vous êtes en droit de leur demander de motiver ce refus. (POUZET / SIPA)