Immobilier de luxe en location : les palaces protestent

Après les deux pièces, voici venu le tour des villas de luxe et autres chalets, de se retrouver en location pendant les vacances. Les palaces français s'inquiètent.

FRANCE 2

Des villas, des appartements de luxe en location entre particuliers, même pour une seule nuit, il y a encore cinq ans, c'était un marché confidentiel. Aujourd'hui, l'offre et les prix s'envolent. "De 800 à 9 200 euros la nuit pour ces somptueuses demeures avec piscine sur la Côte d'Azur, et jusqu'à 1 700 euros la nuit pour ces chalets grand luxe au coeur des Alpes", rapporte la journaliste de France 2.

Les palaces s'inquiètent

Ce haut de gamme chez l'habitant bouleverse le marché du luxe. Ces derniers mois, les palaces s'inquiètent. Leur clientèle chercherait elle aussi la bonne affaire sur internet, une concurrence qu'ils jugent déloyale. "Notre activité est en baisse à peu près de 15 à 20% [...] et ce n'est qu'un début. Il n'y a aucune réglementation sur le sujet donc nous demandons au gouvernement de faire un minimum de réglementation, comme c'est le cas dans toutes les capitales européennes", explique Didier Le Calvez, président du Bristol.

Et si la formule des appartements, des villas proposées par des particuliers est aussi prisée des riches clients, c'est pour son anonymat, loin des adresses bien connues des palaces.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un salon de la suite impériale du Bristol, à Paris (8e arrondissement). 
Un salon de la suite impériale du Bristol, à Paris (8e arrondissement).  (HOTEL BRISTOL)