L'ex-ministre du Logement Cécile Duflot demande au gouvernement de "sauver l'encadrement des loyers"

Invitée de France Inter, l'ex-ministre, à l'origine de la loi Alur qui avait introduit l'encadrement des loyers, a appelé le gouvernement à agir après l'annulation de la mesure par le tribunal administratif de Paris. 

L\'ancienne ministre du Logement Cécile Duflot était l\'invitée de France Inter, le 29 novembre 2017.
L'ancienne ministre du Logement Cécile Duflot était l'invitée de France Inter, le 29 novembre 2017. (CAPTURE ECRAN/FRANCE INTER)

"Il faut très vite que le gouvernement agisse" pour "sauver l'encadrement des loyers", a réagi mercredi 29 novembre sur France Inter l'ancienne ministre écologiste du Logement Cécile Duflot, à l'origine de la loi Alur de 2014 qui avait introduit cette mesure.

Mardi, le tribunal administratif de Paris a annulé les trois arrêtés préfectoraux qui encadraient les loyers dans la capitale depuis l'été 2015, jugeant que la mesure "ne pouvait être mis en œuvre dans la seule commune de Paris". L'Etat a fait appel de cette décision.

"La loi Alur a été sabotée par le Premier ministre d'alors [Manuel Valls], en août 2014, qui a dit : 'On va l'appliquer de manière expérimentale'", a accusé Cécile Duflot. Ce n'est pas ce que dit la loi. Et le tribunal a dit : 'La loi doit s'appliquer sur l'ensemble de l'agglomération'. C'est ce qu'il faut faire : appliquer la loi Alur, tout simplement", a souligné l'ex-ministre.

"La décision rendue par le tribunal administratif (…) est un problème pour les centaines de milliers de familles qui sont concernées par cet encadrement et qui ont bénéficié depuis deux ans et demi d'une baisse de loyer en moyenne de 30 à 50 euros, ce qui fait 500 euros sur une année", a estimé Cécile Duflot.