Inflation : le prix des loyers pourrait augmenter, au maximum, de 3,5 % en un an

Publié
Inflation : le prix des loyers pourrait augmenter, au maximum, de 3,5 % en un an
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Damoy, O.Martin, A.Zouioueche, B.Parayre, L.Dulois - France 2
France Télévisions

Le gouvernement a mis en place un bouclier afin que le prix des loyers n'augmente pas de plus de 3,5 % en un an. Cette hausse, qui s'inscrit dans un contexte d'inflation, inquiète. 

Partout en France, les loyers pourraient augmenter de 3,5 % maximum en un an. Cette hausse aurait pu dépasser les 5 % sans le bouclier gouvernemental qui va toucher 14 millions de locataires. "Ça fait 30 euros sur 12 mois. Ça fait 360 euros, presque 400 euros. Pour ma part, je trouve que 3,5 c'est déjà énorme", constate Rémi Dubien, locataire retraité. Les loyers peuvent être révisés une fois par an, à la date anniversaire du bail. Pour un loyer de 600 euros, une augmentation de 3,5 % représenterait 252 euros de plus par an.  

Les propriétaires estiment subir, eux aussi, l'inflation 

Les représentants des propriétaires n'envisagent pas un gel des loyers. "Vous ne pouvez pas imaginer que les loyers baissent, sont bloqués et ne peuvent pas suivre l'inflation, alors que même que les bailleurs subissent l'inflation", explique Pierre Hautus, directeur général de l'union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI). Le gouvernement va augmenter les APL de 3,5 % au 1er juillet, même si ces aides avaient été réduites lors du précédent quinquennat. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.