APL : l'avertissement des bailleurs sociaux

Les bailleurs sociaux ripostent à la décision du gouvernement de réduire les APL et les loyers des logements HLM. Ils menacent de suspendre leur participation au programme de rénovation urbaine.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Moins de rénovation, moins de travaux d'entretien. Tous les habitants de logements HLM de Seine-Saint-Denis seront bientôt prévenus. Ils recevront dans leur boîte aux lettres ce message, signé de leur bailleur social : faute de ressources, dit-il, les 1 518 constructions, les 1 731 réhabilitations et les 1 261 démolitions prévues ne verront probablement jamais le jour. Un texte volontairement alarmiste, une nouvelle étape dans le bras de fer avec le gouvernement qui veut imposer aux bailleurs sociaux une baisse des loyers.

Il y a déjà un manque d'entretien des bâtiments

Dans une cité du département, les habitants redoutent de faire les frais de cette opposition entre le gouvernement et les bailleurs sociaux. Ils se plaignent déjà d'un manque d'entretien des bâtiments. "Les escaliers, les carreaux, le carrelage à nettoyer. Ce n'est pas fait tous les jours. Je ne demande pas tous les jours, mais de temps en temps", estime une habitante. Mais pour le gouvernement, ces craintes seraient très exagérées. Il promet en effet des compensations, notamment pour faciliter le financement des nouveaux logements sociaux. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des HLM à Calais (Pas-de-Calais), le 20 septembre 2017.
Des HLM à Calais (Pas-de-Calais), le 20 septembre 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)