Cet article date de plus de huit ans.

Début d'année inquiétant pour le logement

Les dépôts de permis de construire et les mises en chantier ont baissé les trois premiers mois de cette année par rapport à la même période de l'année dernière. Un phénomène brutal concentré sur les mois de février et mars.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Au premier trimestre, les mises en chantier de nouveaux logements se sont effondrées de 12,9 %. Le nombre de permis de construire a baissé de 0,6%. Le freinage est brutal : sur les trois mois de novembre 2011 à janvier 2012, les mises en chantier étaient encore en augmentation de plus d'un quart par rapport à la période novembre 2010 - janvier 2011.

Michel Mouillart, professeur d'économie à Paris X, n'y voit rien de
conjoncturel mais "le reflet d'une crise plus profonde, avec la dette,
un soutien public défaillant et un marché du crédit à la peine
".

Crise, PTZ et Scellier en cause

L'effet de la crise, du chômage et d'une importante restriction du crédit se fait sentir sur la construction de logements individuels depuis la fin de l'année dernière. S'y ajoutent, depuis le mois de janvier, les conséquences de la restriction du prêt à taux zéro. Les mises en chantier de logement individuels affichent une baisse de 18% au premier trimestre par rapport à la même période l'année dernière.

La diminution du dispositif Scellier pénalise aussi le lancement de nouveaux programmes d'immeubles. Cette mesure de défiscalisation partielle des achats de logements destinés à la location est réduite (de 22 à 13%) pour sa dernière année. En conséquence, un grand nombre de projets ont démarré au dernier trimestre 2011 (plus de 72.600 logements), beaucoup moins (43.900) au premier trimestre 2012.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.