Cet article date de plus de trois ans.

Champignons : en Bretagne, la mérule ravage les bâtiments

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Champignons : en Bretagne, la mérule ravage les bâtiments
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La mérule est un champignon qui infeste les murs des maisons. En Bretagne, la région de France la plus touchée, des entreprises de traitement luttent contre ce fléau.

Au premier étage de cette maison du 18e siècle, le champignon est là, tapi dans l'ombre. Accrochée aux poutres, la Mérule pleureuse prolifère sans bruit. Ce champignon est considéré comme le cancer du bâtiment : il attaque en priorité le bois, détériore les maçonneries et les réseaux électriques. Pour les nouveaux propriétaires du lieu, le coup est rude. "Quand on a su qu'il fallait entièrement la démolir pour la retraiter, effectivement, il y a eu un petit pincement au cœur."

Humidité, chaleur et confinement

Le Finistère, en Bretagne, est le principal département touché : 75% des communes sont confrontés aux champignons. L'invasion progresse jusque dans les Hauts-de-France et vers la Vendée. "Ce sont des spores microscopiques qui sont véhiculées dans l'air. [...] Les trois facteurs de développement principaux, ce sont l'humidité, la chaleur et le confinement", explique Frédéric Séné, salarié d'une entreprise de traitement contre les champignons. Une fois le diagnostic posé, le remède doit être radical. Par le feu, le fer et les produits chimiques, il faut traquer le moindre spore de mérule. Dès qu'un foyer est infesté, l'occupant à l'obligation de le déclarer en mairie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.