Cet article date de plus de dix ans.

Immobilier : 2013 devrait connaître une faible baisse des prix

Selon une étude du réseau Century 21, parue aujourd'hui, les transactions baissent. Et cela devrait continuer.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réseau d'agences immobilières Century 21 a publié, le 7 janvier 2013, une étude sur son activité en 2012.  (THOMAS SAMSON / AFP)

Bilan en demi-teinte pour 2012 et mauvais pronostics pour 2013. Le réseau d'agences immobilières Century 21 a publié, lundi 7 janvier, une étude sur son activité en 2012. Le document montre que le nombre de transactions de logements anciens en France a plongé de 25% en 2012 mais que les prix sont restés quasi-stables par rapport à 2011.

"L'année 2012 a vu les acheteurs passer de la frénésie à la raison quand, dans le même temps, les vendeurs font de la résistance sur les prix", souligne Laurent Vimont, président de Century 21. Il explique ainsi que les transactions baissent fortement alors que le taux moyen des crédits immobiliers (3,23%) n'a jamais été aussi favorable aux emprunteurs depuis 1945.

Concrètement, le prix moyen d'une acquisition (202 138 euros) n'a baissé que de 1,6% par rapport à 2011, notamment pour les appartements, selon les chiffres de Century 21. Seules exceptions : Paris, où les prix continuent de battre des records, et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Des pronostics médiocres pour 2013

Compte tenu de ce bilan en demi-teinte, l'année 2013 s'annonce maussade, précise Laurent Vimont sur Twitter.

Selon lui, il est à craindre que le marché ne soit alimenté que par les ventes dites "forcées", à savoir provoquées par un divorce, un décès ou une mutation professionnelle. Ce qui devrait entraîner une nouvelle baisse du volume des transactions en 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.