Cet article date de plus de neuf ans.

Immobilier : le succès du nouveau prêt à taux zéro

Réservé aux primo-accédants, le PTZ+, comme on l'appelle, connaît une belle embellie : le 200.000e prêt doit être signé aujourd'hui, alors que le 100.000e ne datait que du 9 mai. "Un véritable succès populaire", dont se félicite la ministre de l'Ecologie, tutelle du ministère du Logement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Puisqu'un certain président de la République voulait une France de propriétaires, voici la nouvelle mouture du prêt à taux zéro, le PTZ+. Toujours réservé à ceux qui veulent acheter leur logement principal pour la première fois, le prêt à taux zéro plus est un peu élargi, depuis le début de l'année.

Et son succès ne se dément pas. Le 200.000e PTZ+ est signé aujourd'hui, à Paris, en présence de la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, et de son secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu.
_ Une cérémonie très officielle, donc. Pour marquer le coup : le 100.000 PTZ+ ne date que du 9 mai dernier.

Selon les chiffres du ministère, ces prêts bénéficient d'abord aux plus jeunes - 52% des nouveaux propriétaires ont entre 26 et 35 ans -, et aux foyers sans enfant.

“Sur le rythme actuel, l'objectif ambitieux de 380.000 PTZ+ par an semble réalisable dès 2011”, estiment les ministres. Et Benoist Apparu d'ajouter : “le PTZ+ est bien un produit centré de facto sur les classes moyennes et modestes” .
_ 37% de cette aide va aux ménages des trois tranches de revenus les plus modestes, et seulement 12% aux ménages des deux tranches supérieures de revenus.

Nathalie Kosciusko-Morizet, elle, insiste sur le fait que le PTZ+ est “un bon indicateur de la 'révolution verte' du secteur du logement”. Car, explique-t-elle, “près de la moitié des logements neufs vendus en zone très tendue sont d'ores et déjà” des bâtiments à basse consommation (BBC), alors que l'échéance légale n'est qu'au 1er janvier 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.