Cet article date de plus de sept ans.

Hollande intervient à nouveau dans le dossier Alstom

Le président de la République a reçu son Premier ministre et les ministres concernés par ce dossier industriel. Il leur a demandé de "continuer à améliorer les propositions de reprise partielle du groupe français".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©maxppp)

Dans le bureau de François Hollande, tous les ministres concernés par le dossier Alstom étaient convoqués. Le Premier ministre Manuel Valls bien sûr, mais aussi le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg et la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal. Le chef de l'Etat leur a demandé de "continuer à améliorer les propositions" concernant le rachat partiel d'Alstom.

Le groupe industriel français doit être en partie racheté pour ce qui concerne sa branche énergie. L'Américain General Electric est sur les rangs et l'Allemand Siemens doit bientôt faire aussi une offre.

"Le président de la République a redonné le cadrage d'ensemble du dossier et ses priorités. Les ministres ont pu faire le point sur l'état d'avancement de leurs travaux en relation avec les entreprises concernées " a-t-on expliqué à l'Elysée.

En sortant de cette réunion, les ministres n'ont pas fait de déclaration.

Jacques Myard, le député des Yvelines et 35 parlementaires UMP souhaitent la création d'une commisssion parlementaire sur cette opération de cession. Dans un communiqué, les parlementaires s'étonnent : "il est pour le moins étonnant que l'actuelle direction d'Alstom (...) décide de céder tout un pan de ses activités à travers l'abandon de sa branche énergie, alors que le groupe est loin d'être au bord du gouffre". Les députés estiment qu'il est urgent que la France établisse une politique de développement et de protection de son patrimoine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.