Cet article date de plus de huit ans.

Hausse historique pour le prix du timbre

Le 1er janvier 2015, le timbre rouge, prioritaire, passera à 0,76 € (0,66 aujourd'hui). La timbre vert sera à 0,68 € (0,61 aujourd'hui). C'est la plus forte hausse de son histoire, que la Poste justifie par la nécessité de rééquilibrer ses comptes.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (0,76 euros le timbre rouge, 0,68 euros le timbre vert : la Poste augmente ses prix © MaxPPP)

La hausse était attendue - depuis que l'Autorité des télécoms avait donné, cet été, son feu vert - n'empêche, elle est d'importance. L'Arcep avait autorisé une hausse de 5% par an, sur quatre ans.  Et, compte tenu des difficultés de l'entreprise, d'utiliser la moitié de l'enveloppe globale prévue.

Dès le 1er janvier prochain, le timbre rouge, dit "prioritaire", va ainsi passer de 0,66 à 0,76 €. Soit une hausse de 15% d'un coup. Quant au timbre vert; il passe de 0,61 à 0,68 €, soit 11% d'augmentation. "Il n'y avait pas eu de hausse de cette ampleur, dans l'histoire moderne en  tout cas, mais c'est pour répondre à une situation tout à fait particulière", se justifie Nicolas Routier, le directeur général de la branche Services-Courier-Colis de La Poste. La désaffection pour le courrier papier. "Là où nous étions encore à 18 milliards de plis en 2008, nous serons à 13 milliards en 2015 et tout indique que nous atteindrons 9 milliards dans six ans" .

Quatre euros de plus par ménage et par an

L'impact sur les ménages sera très relatif, selon lui. Aujourd'hui, le budget annuel s'élève en moyenne à 46 euros, "il va augmenter de moins de quatre euros" .

Ce n'est évidemment pas l'avis des syndicats : pour Bernard Dupin, de la CGT, "c'est une très forte augmentation, à ajouter à  celles qui ont déjà eu lieu, et cela peut avoir l'effet pervers de faire diminuer encore plus le volume du courrier" . Selon Régis Blanchot (SUD), "il y a le risque de vivre ce qu'a connu la poste américaine car en augmentant comme ça les tarifs de façon aussi brutale on incite les clients à la dématérialisation et à se détourner du courrier pour d'autres formes de communication" .

D'autres pays européens ont déjà procédé à des hausses importantes : 46% au Royaume-Uni, 53% au Danemark et 35% aux Pays-Bas, à une période où la hausse en France s'est limitée à 12%.

  (© Idé)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.