VIDEO. Pompiers : plongée dans le quotidien d'une caserne près de Nice

Les équipes du 20 heures ont suivi ces pompiers volontaires dans les Alpes-Maritimes. Ils racontent l'explosion du nombre d'appels, le manque de matériel et le stress de certaines interventions.

FRANCE 2

C'est une petite caserne de la Côte d'Azur, non loin de Nice (Alpes-Maritimes), qui compte 1 300 interventions par an et chaque jour, sept pompiers de garde, épaulés par des pompiers volontaires. Ils ont ouvert leurs portes aux équipes du 20 heures. Chaque jour, leur garde commence par la vérification du matériel. Sur les camions, depuis des mois, s'affichent les mots de la colère. En grève, tous les pompiers continuent pourtant d'assurer les interventions.

Un manque de reconnaissance et des effectifs en baisse

"Il y a des aberrations. On n'est toujours pas reconnus comme une profession à risques", explique l'adjudant Christophe Couret, sapeur-pompier dans cette caserne de Valbonne Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes). Dans la caserne, les professionnels sont de moins en moins nombreux, et les volontaires ont de plus en plus de mal à se libérer. Et les salaires ne suivent pas. Après trente-et-un ans de service, l'adjudant Christophe Couret se dit à bout : "Pour 2 200 euros, il n'y a aucun avenir. Ma fiche de paie ne bouge pas."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les équipes du 20 Heures ont suivi le quotidien des pompiers à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Ils racontent l\'explosion du nombre d\'appels, le manque de matériel et le stress de certaines interventions.
Les équipes du 20 Heures ont suivi le quotidien des pompiers à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Ils racontent l'explosion du nombre d'appels, le manque de matériel et le stress de certaines interventions. (FRANCE 2)