La grogne des agriculteurs

Leur mouvement a été baptisé la "nuit de l’élevage en détresse". Les éleveurs dénoncent la baisse de leurs revenus.

FRANCE 2

Les agriculteurs sont en colère. Des milliers d’entre eux ont participé à"la nuit de l’élevage en détresse", dans la soirée du jeudi 2 juillet. L’objectif ? Dénoncer les prix de leur production. "On ne peut plus investir, on ne peut plus prélever de salaire, mais par contre on paye des charges patronales maximales", alerte un agriculteur, face à la caméra de France 2. "Tout le monde se sert avant nous, les grandes surfaces et les transformateurs", s’indigne un autre. 

"On rend la monnaie de sa pièce à Le Foll"

Pour faire entendre leur voix, les éleveurs n’ont pas hésité à déverser des pneus, du lisier et du gravier face à la préfecture d’Ille-et-Vilaine : "On rend la monnaie de sa pièce à Le Foll et à toute sa politique", lance une manifestante en colère. En effet, les agriculteurs estiment que l’accord conclu il y a quinze jours sous l’égide du gouvernement, n’est pas correctement appliqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des porcelets dans une ferme de Hancock (Etats-Unis), le 16 mars 2015.
Des porcelets dans une ferme de Hancock (Etats-Unis), le 16 mars 2015. (BEN GARVER/AP/SIPA)