Cet article date de plus de quatre ans.

Grève générale : le ras-le-bol des Guyanais

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Grève générale : le ras-le-bol des Guyanais
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La grève générale est illimitée en Guyane, ce mardi 28 mars doit encore être une journée morte. Bernard Cazeneuve a annoncé que des ministres allaient se rendre sur place avant la fin de la semaine.

Ils sont lycéens, étudiants et ils ont décidé de se rassembler pour dénoncer l'insécurité devenue, selon eux, quotidienne. Un peu plus loin, une habitante montre dans sa rue des nouvelles habitations qui ont déjà été dégradées. Cambriolée il y a quelques mois, cette femme confie vivre dans la peur. Alors pour se protéger, elle a installé des grilles à ses fenêtres.

22% de la population est touchée par le chômage

Des grilles qui lui donnent le sentiment de vivre enfermée. Un malaise profond partagé par une large partie de la population. Depuis une semaine, Saint-Laurent Du Maroni, la deuxième ville du territoire est à l'arrêt. Au-delà de l'insécurité, c'est le chômage qui préoccupe. 22% de la population touchée, c'est deux fois plus qu'en métropole. La grève générale se poursuit donc pour la deuxième journée consécutive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.