Opération "ports morts" : Calais, Dunkerque, Le Havre, Rouen, Saint-Nazaire, La Rochelle et Marseille bloqués

La CGT a lancé un appel à bloquer les ports jusqu'à vendredi pour protester contre la réforme des retraites.

Des manifestants bloquent le port du Havre, le 10 janvier 2020.
Des manifestants bloquent le port du Havre, le 10 janvier 2020. (LOU BENOIST / AFP)

La fédération nationale CGT des Ports et Docks avait appelé lundi 13 janvier tous les travailleurs du secteur à un nouvel arrêt de travail de 72 heures à partir de mardi, ainsi qu'à l'installation de piquets de grève vendredi pour protester contre la réforme des retraites. Au moins sept ports suivent le mouvement mercredi 15 janvier : Calais, Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle et Marseille.

>> Suivez notre direct

Dunkerque

Dunkerque qui est l'un des sept grands ports maritimes de France suit la grève depuis mardi, à "100%" d'après Tony Hautbois, secrétaire général de la fédération nationale CGT des Ports et Docks. D'après France Bleu Nord, le mouvement continuait à être très suivi mercredi.

Calais

"C'est quasiment 100%" de grévistes aussi à Calais, constatait également mardi Tony Hautbois. Le mouvement continue à y être "bien suivi" mercredi aussi, d'après France Bleu Nord. La direction du port de Calais assure toutefois que le trafic est perturbé en raison - essentiellement - des conditions météo, le mercredi étant traditionnellement une journée chargée sur le port.

Havre

Le port est bloqué, le trafic portuaire fonctionne au ralenti.

Rouen

Des grévistes ont installé mardi un barrage à hauteur du pont Guillaume-le-Conquérant, afin de bloquer l'accès au quai Jean-de-Béthencourt. Dans la nuit de mardi à mercredi, le barrage était toujours en place. L'action provoquait des bouchons mercredi matin.

Nantes-Saint Nazaire

Le port est bloqué avec des manifestants sur deux ronds-point à Montoir-de-Bretagne, commune limitrophe à Saint-Nazaire. Des bateaux attendent au large.

La Rochelle

L'opération "port mort" se poursuit, le port est toujours bloqué.

Marseille

Les dockers et les marins bloquent depuis mardi et pour une durée de trois jours toutes les portes d'accès au port de Marseille. La compagnie Corsica Linea est contrainte d'annuler 18 traversées prévue sur trois jours entre Marseille et la Corse. La compagnie doit aussi faire face à une action des marins de La Méridionale, la compagnie concurrente, qui bloquent trois de leurs navires à quai au port de Marseille.

Bordeaux

D'après les dernières informations, le port n'est pas bloqué. Mais le site d'approvisionnement de matériel de chantier d'Enedis et GRDF à Floirac (près de Bordeaux de l'autre côté de la Garonne) est lui bloqué par une vingtaine de personnes.