DIRECT. Grève contre la réforme des retraites : la police a procédé à 11 interpellations en marge du défilé parisien, qui s'est déroulé sans incident notable

Cette nouvelle journée de manifestations constitue un test pour la suite du mouvement, qui tente de s'élargir au-delà des transports, où la grève s'essouffle. 

Manifestation à Paris contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020.
Manifestation à Paris contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les syndicats opposés au projet de réforme des retraites ont tenté de maintenir la pression jeudi 16 janvier, sixième journée d'action interprofessionnelle. Après 43 jours de contestation, la CGT a revendiqué 250 000 manifestants à Paris, contre 370 000 jeudi dernier. Selon le ministère de l'Intérieur, il n'y avait que 23 000 manifestants dans les rues de Paris et 187 000 dans toute la France. Le cabinet indépendant Occurrence a quant à lui recensé 28 000 personnes dans la capitale.

La police a par ailleurs procédé à 11 interpellations en marge du défilé parisien, qui s'est déroulé sans incident notable.

Le taux de grévistes à la SNCF remonte. Le taux de grévistes est remonté à 10,1% à la SNCF contre 4,7% mercredi, avec 30,5% des conducteurs en grève (22,4% mercredi).

De nouvelles journées de mobilisation prévues du 22 au 24 janvier. Mercredi, l'intersyndicale a appelé "à des actions de grève, de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire les 22 et 23 janvier", notamment sous la forme de "retraites aux flambeaux ou autres initiatives le 23 au soir", avant de "faire du vendredi 24 janvier, date du Conseil des ministres qui devrait examiner le projet de loi, une journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle".

 Une grève "sans issue", estime Matignon. Le gouvernement, qui a modifié mardi son avant-projet de loi pour y intégrer le principe d'une "conférence de financement" chargée d'ici fin avril de trouver les moyens de garantir l'équilibre financier du système en 2027, s'est réuni en séminaire dans la foulée du Conseil des ministres. A son issue, Edouard Philippe a jugé que la grève à la SNCF et à la RATP était "sans issue" et n'avait "que trop duré"

La situation dans les transports. La SNCF prévoit de faire circuler jeudi 90% de ses TGV et 80% de ses TER. Le taux de grévistes est retombé mercredi à 4,7%, soit proche du plus bas atteint lundi (4,3%), avec environ un conducteur sur cinq concerné. A Paris, les métros rouleront également mieux, avec un trafic normal sur trois lignes, dont deux automatiques, et l'ensemble des lignes ouvertes mais perturbées.

Un mouvement soutenu et diversifié. Mais si la mobilisation baisse, le mouvement reste majoritairement soutenu par l'opinion publique. Selon un sondage Elabe publié mercredi pour BFMTV, 47% (-6 par rapport au 5 janvier) des Français approuvent la mobilisation, et 40% (+2) la désapprouvent. Outre les transports, la grève continue dans les sept grands ports maritimes français à l'appel de la CGT. De leur côté, les avocats, qui multiplient les actions symboliques, ont obtenu du gouvernement le maintien d'"une caisse propre à leur profession", mais cet aménagement ne satisfait pas le Conseil national des barreaux.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

22h03 : Après trois renvois, le procès de Jason Lopez a débuté dans une ambiance particulière, aujourd'hui au tribunal de Clermont-Ferrand. Le conseil de cet homme, poursuivi notamment pour l'enlèvement de son fils en 2017, était gréviste. Vingt-six avocats en "grève du zèle" ont donc assuré sa défense, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

20h10 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• La mobilisation contre la réforme des retraites a rassemblé 187 000 manifestants en France, dont 23 000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur. La CGT revendique 250 000 manifestants dans la capitale, alors que le cabinet Occurence a décompté 28 000 participants.

• Accusé d'"attouchements" sur l'actrice Adèle Haenel lorsqu'elle était adolescente, le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour agressions sexuelles par un juge d'instruction parisien, après avoir passé deux jours en garde à vue.

• Le coût de la grève contre la réforme des retraites devrait finalement approcher le milliard d'euros pour la SNCF, a indiqué le PDG du groupe public, Jean-Pierre Farandou, qui compte annoncer un plan d'économies en février sans pour autant supprimer d'emplois "sur le terrain".



• Condamné à 30 ans de réclusion pour l'assassinat de son ex-compagne près de Perpignan, un homme a été libéré en raison du dépassement du "délai raisonnable", qui ne doit pas excéder deux ans, avant son procès en appel.

19h46 : Par ailleurs, selon un comptage du cabinet Occurrence pour un collectif de médias dont l'AFP et franceinfo, 28 000 personnes ont battu le pavé parisien.

19h41 : Quelque 187 000 manifestants ont défilé en France aujourd'hui, pour protester contre la réforme des retraites, selon le ministère de l'Intérieur. A Paris, les militants étaient 23 000, selon cette même source. Pour rappel, la CGT revendique 250 000 participants à la manifestation dans la capitale.

19h32 : La mobilisation contre la réforme des retraites a rassemblé 187 000 manifestants en France, dont 23 000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur.

19h22 : En effet, @Citons tous les chiffres. Selon ce sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo, malgré un souhait majoritaire (57%) d'un arrêt de la grève contre la réforme des retraites, les deux tiers des personnes interrogées (66%) estiment que la grève contre la réforme des retraites est justifiée. #RETRAITES

19h21 : Et vous oubliez de citer un autre chiffre de l'article : 2/3 des français jugent toujours le mouvement justifié (avec même une tendance d'évolution positive), alors que le mouvement dure depuis plus d'un mois ! #RETRAITES

19h14 : Le Figaro donne d'ailleurs la parole aux usagers et aux commerçants exaspérés par la grève contre la réforme des retraites, qui dure depuis près d'un mois et demi. "On en a ras-le-bol !", clament-ils dans cet article.

19h00 : Concernant la grève, une majorité de Français (57%) souhaite que le mouvement s'arrête, selon ce sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo. Ce chiffre monte à 66% en Ile-de-France, région la plus touchée.

19h16 : 55% des Français estiment que le recul du gouvernement sur l'âge pivot du projet de réforme des retraites est une bonne décision,selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié aujourd'hui. Les deux tiers des personnes interrogées (67%) considèrent toutefois que cette décision arrive trop tard, après plus d'un mois de grève. Par ailleurs, plus de la moitié des Français (53%) jugent que c'est un compromis raisonnable.

18h11 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :

Après six semaines de conflit et un trafic SNCF revenant progressivement à la normale, les syndicats opposés à la réforme des retraites ont tenté de maintenir la contestation par une nouvelle journée de manifestations, s'affirmant "déterminés" pour la suite avec un nouveau rendez-vous le 24 janvier.

• Accusé d'"attouchements" sur l'actrice Adèle Haenel lorsqu'elle était adolescente, le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour agressions sexuelles par un juge d'instruction parisien, après avoir passé deux jours en garde à vue.

• Le coût de la grève contre la réforme des retraites devrait finalement approcher le milliard d'euros pour la SNCF, a indiqué le PDG du groupe public, Jean-Pierre Farandou, qui compte annoncer un plan d'économies en février sans pour autant supprimer d'emplois "sur le terrain".

• Condamné à 30 ans de réclusion pour l'assassinat de son ex-compagne près de Perpignan, un homme a été libéré en raison du dépassement du "délai raisonnable", qui ne doit pas excéder deux ans, avant son procès en appel.

17h58 : Bonsoir à tous les deux. Vous faites référence à une accusation persistante, selon laquelle le président du cabinet Occurrence, qui est sollicité par plusieurs médias (dont franceinfo, Mediapart, Le Figaro, Le Monde...) pour comptabiliser la participation à la manifestation du jour, serait proche de l'élue LREM Aurore Bergé. Les intéressés démentent tout lien d'amitié, comme nous l'avons précisé –preuve que le sujet est loin d'être tabou–dans un article consacré à cette question que nous avons publié en octobre dernier.

17h53 : On ne parle pas du président du cabinet Occurrence, l'ami d'Aurore Bergé ? Peur que l'on vous critique pour donner des sous au amis de Macron ?

17h53 : Vous payez un ami de Macron pour compter les manifestants, vous êtes sur que c'est fiable ?

17h31 : Le trafic sera normal demain sur trois lignes de métro sur seize, et deux RER sur trois circuleront en heures de pointe sur les ligne A et B, annonce la RATP.

17h23 : Notons que la préfecture de police a fait état de trois arrestations dans le cortège parisien à 16h30. Un groupe de plusieurs centaines de personnes a fait demi tour à contresens du parcours et a bloqué durant quelques minutes le cortège syndical, qui approche désormais de la place d'Italie.

17h37 : Bonjour à tous les deux. Nous ne disposons pas encore des chiffres du cabinet indépendant Occurrence, sollicité par plusieurs médias pour jauger l'ampleur de la mobilisation parisienne. Dès que j'en saurai plus, je vous le dirai bien sûr ici.

17h18 : Bonjour, aurez-vous le comptage de la manif parisienne par Occurrence ?

17h18 : Bonjour Quels sont les chiffres annoncés par le cabinet indépendant Occurrences ?

17h37 : On en sait (un peu) plus au sujet du plan d'économies évoqué par Jean-Pierre Farandou pour pallier la perte de près d'un milliard d'euros liée au mouvement de grève sur la réforme des retraites. Le patron de la SNCF a assuré qu'il ne supprimerait pas d'emplois "sur le terrain", tout en ajoutant qu'il envisageait également des cessions.

16h50 : Dans le détail, on comptera 9 TGV sur 10, et un trafic "normal" sur l'axe Nord et l'Eurostar. Trois Transilien sur 4 circuleront demain, avec un train sur deux sur les RER A et B, mais une plus forte proportion sur les autres lignes.

16h45 : Le trafic TGV et grande vitesse sera "quasi normal" demain, tandis que celui des TER "s'améliorera nettement" avec 8 circulations de TER sur 10, annonce la SNCF.

16h41 : • A Dijon, environ 3 000 manifestants, selon les syndicats, se sont retrouvés, rapporte France Bleu Bourgogne. Les renseignements territoriaux ont décompté 2 000 manifestants. Le 5 décembre, ils étaient 8 000.

• A Tours, près de 2 000 personnes se sont mobilisées contre la réforme des retraites, rapporte France Bleu Touraine. Une intersyndicale doit avoir lieu cette après-midi pour décider de la suite du mouvement.

• D'après la police, 4 000 personnes étaient réunies à Nantes, 10 000 selon les syndicats. Le 5 décembre, les syndicats revendiquaient 20 000 manifestants et jeudi 6 janvier, ils en comptaient encore 18 000.

• A Valence, 2 650 manifestants selon la police, entre 10 000 et 12 000 selon la CGT, se sont rassemblés en bas des boulevards, rapporte France Bleu Drôme Ardèche.

• A Niort, dans les Deux-Sèvres, les manifestants étaient 1 200 selon la police, 2 000 d'après la CGT, indique France Bleu Poitou.

• A Besançon, un peu plus de 1 500 personnes ont défilé ce jeudi matin, avec une présence de lycéens un peu plus visible que lors des précédentes manifestations, a constaté France Bleu Besançon.

16h39 : Voici un bref récapitulatif des informations en notre possession sur la mobilisation contre la réforme des retraites en régions :

• En Haute-Garonne, à Toulouse, la préfecture parle de 7 300 manifestants. Les vœux du maire, Jean-Luc Moudenc, aux personnels de la collectivité, ont été perturbés par les manifestants, rapporte France Bleu Occitanie.

• Toujours dans le Sud-Ouest, il y avait 250 personnes à Montauban, selon la police, et 1 600 à Tarbes. A Perpignan, au moins 5 000 personnes étaient rassemblés, selon les syndicats, rapporte France Bleu Roussillon. A Bayonne, la mobilisation ne baisse pas, indique France Bleu Pays Basque. Les manifestants étaient 2 000 selon la police.

• A Cherbourg, les manifestants étaient un millier, indique France Bleu Cotentin. La permanence de la députée LREM Sonia Krimi a été recouverte d'ordures.

• A Rouen, les manifestants étaient 5 000, selon France Bleu Normandie, 4 000, selon la police, et 8 000, selon la CGT. Des manifestants sont montés sur le balcon de l'hôtel de ville où ils ont installés une bâche contre la réforme, indique France 3 Normandie.

16h28 : "Au grand total, on ne sera pas très loin du milliard (d'euros de pertes), on est déjà à 850" millions, a estimé Jean-Pierre Farandou devant des journalistes, ajoutant sans donner plus de précisions qu'"il y aura un plan d'économies" pour contribuer à rétablir les comptes cette année.

16h27 : Le coût de la grève contre la réforme des retraites devrait finalement approcher le milliard d'euros pour la SNCF, indique le PDG du groupe public Jean-Pierre Farandou.

16h21 : Pour rappel, la CGT revendiquait également 250 000 participants à la manifestation parisienne lors de la première journée de mobilisation, le 5 décembre. Le 10 décembre, FO revendiquait 180 000 manifestants à Paris. Le 17 décembre, la CGT faisait état de 350 000 manifestants dans la capitale. Et le 9 janvier, dernière journée de mobilisation en date, la centrale comptabilisait 370 000 manifestants à Paris.

16h16 : La CGT revendique 250 000 participants à la manifestation parisienne contre la réforme des retraites.

15h44 : Certains grévistes ne manquent pas d'imagination. Dans le cortège parisien, un conducteur du RER B porte ainsi une pancarte avec un QR Code à scanner avec son téléphone portable pour faire un don à la caisse de grève, relève une journaliste de 20 Minutes sur place.

15h36 : "On est désolé qu'il y ait un blessé mais on n'y est pour rien. C'est un accident. Il n'y a eu chez nous aucune intention de blesser quelqu'un avec des pétards", a réagi Johann Fortier, secrétaire du syndicat CGT dockers au Havre. "C'est faire un raccourci un peu rapide que d'accuser les dockers. On n'est pas des casseurs. On est les plus nombreux donc on est visible. Mais il y avait des centaines de manifestants", a-t-il poursuivi.

15h36 : Nous l'indiquions ce matin : un commissaire de police a eu un doigt arraché, hier, alors qu'il protégeait la CCI du Havre à l'occasion d'un rassemblement contre la réforme des retraites. Le syndicat Alternative CFDT police dénonce cet après-midi une "montée de la violence du syndicat CGT docker du Havre", qui participait à la manifestation.

15h29 : Coups de matraque, croche-pied, tir de LBD à bout portant… Ces derniers mois, les vidéos d'intervention des forces de l'ordre pendant des manifestations se multiplient sur les réseaux sociaux, donnant parfois matière à l'ouverture d'enquêtes. Est-il légal de filmer la police ? Réponse dans notre article.

15h20 : Officieusement concurrents au sein de La France insoumise en vue d'une potentielle candidature à la prochaine présidentielle, François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon ont affiché leur unité cet après-midi en soutenant les opposants à la réforme des retraites à Amiens (Somme).

14h58 : Bonjour et merci pour votre question. Comme le prévoit l'article 11 de la Constitution, Emmanuel Macron pourrait soumettre ce projet à référendum. Mais le président de la République n'a jamais évoqué cette possibilité, et on l'imagine mal le faire, car les oppositions ne manqueraient pas de transformer cette consultation en référendum "pour ou contre Emmanuel Macron".
Reste la possibilité d'organiser un référendum d'initiative partagée, comme cela est en cours au sujet de la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP). Mais comme nous l'expliquions dans un article au printemps dernier, cette procédure est très difficile à mettre en place, et a peu de chances d'aboutir.

14h57 : N'y a t il aucun politique ou syndicaliste pour proposer un référendum sur la réforme des retraites ??? Ca arreterait la grève, ça permettrait à la France de sortir par le haut et la population pourrait clairement s'exprimer dans a pluralité.

14h47 : Quelque 8 000 personnes ont défilé à Marseille contre la réforme des retraites, selon la police. Sur Twitter, un journaliste de l'Agence France Presse diffuse un cliché de la manifestation du jour, accompagné de l'historique de la mobilisation dans la ville.

14h37 : Voici quelques clichés de la manifestation parisienne contre la réforme des retraites. Le cortège doit partir de la gare Montparnasse pour rejoindre la place d'Italie. Sur Twitter, un journaliste publie un cliché d'une partie du rassemblement vu depuis la Tour Montparnasse.




(JEAN-LOUP ADENOR / FRANCEINFO)

14h21 : Voici le point sur l'actu en ce début d'après-midi :

Après six semaines de conflit, les syndicats opposés à la réforme des retraites organisent une nouvelle journée de manifestations. Un véritable test pour la suite du mouvement, qui tente de s'élargir au-delà des transports où la grève s'essouffle, en attendant un nouveau rendez-vous dans la rue le 24 janvier.

• Après deux jours de garde à vue, le réalisateur Christophe Ruggia, accusé d'"attouchements" sur l'actrice Adèle Haenel lorsqu'elle était adolescente, doit désormais être présenté à un juge d'instruction en vue d'une éventuelle mise en examen.

• Près de 36 ans après la mort de Grégory Villemin, la justice a annulé la garde à vue de Murielle Bolle mais maintenu ses déclarations devant les gendarmes et le juge dans lesquelles elle accusait son beau-frère Bernard Laroche d'avoir enlevé le garçonnet.

• La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Nîmes a ordonné la libération d'un homme condamné en 2017 à 30 ans de réclusion pour l'assassinat de son ex-compagne, en raison du dépassement du "délai raisonnable" avant son procès en appel.

14h14 : "Mettons ce projet de loi définitivement de côté, abandonnons-le, revenons à la table des négociations !"

Présent dans le cortège parisien aux côtés du secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, Yves Veyrier a de nouveau appelé le gouvernement à "abandonner" la réforme des retraites..

13h41 : Comprenez donc, , que nous accordions à ce dossier une place particulière aujourd'hui. Mais si vous en avez vraiment assez, sachez que vous pouvez tout à fait masquer les publications de ce direct à ce sujet. Il vous suffit de cliquer sur le mot-dièse ou , puis de cliquer sur "Exclure" en haut de notre fenêtre de direct. Merci en tout cas de votre fidélité et de votre compréhension : il nous sera quoi qu'il en soit impossible de satisfaire à 100% chacun de nos lecteurs.

14h15 : Bonjour , et bonjour également auteurs de nombreux commentaires qui nous reprochent, parfois de manière très virulente, de trop parler de la mobilisation contre la réforme des retraites. J'anime seul ce direct, et fais mon possible pour garder un équilibre entre actualité locale, nationale et internationale tout en gardant un rythme de publication soutenu.

Il se trouve que ce jeudi est une véritable journée-test. Les syndicats espèrent en effet retrouver une mobilisation conséquente après une journée d'actions locales mardi peu suivie et des journées nationales en recul : le 11, la police avait dénombré 149 000 manifestants après 452 000 le 9 janvier et 805 000 au premier jour le 5 décembre.

13h41 : Dans toute l'actualité nationale et internationale, donner cette importance au jet de pantoufles devant le ministère des finances est une information essentielle ???? Je l'ai partagé avec des collègues de travail qui ont été sidérés par la priorité que vous donnez à certaines infos. Mais quand on ne veut parler que la grève en continu, il faut se raccrocher à la moindre info