Grève du 7 décembre : opposants à la réforme des retraites et "gilets jaunes" ont défilé dans les rues, avec quelques incidents

A Paris, certains "gilets jaunes" ont rejoint un rassemblement organisé par la CGT, quand d'autres ont choisi de défiler séparément.

Une manifestation de \"gilets jaunes\" à Bordeaux, dimanche 7 décembre 2019.
Une manifestation de "gilets jaunes" à Bordeaux, dimanche 7 décembre 2019. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Plusieurs milliers de personnes ont de nouveau battu le pavé samedi contre la réforme des retraites à l'appel de la CGT, avec des manifestations parfois tendues à Nantes, Lyon et Toulouse et des incidents à Paris pour la 56e journée de mobilisation des "gilets jaunes". Si la plupart des manifestations se sont déroulées dans le calme, des heurts parfois violents ont marqué ce premier samedi de mobilisation après celle massive du 5 décembre, qui a réuni au moins 800 000 personnes dans toute la France.

A Nantes, la préfecture dénonce la présence de "500 radicaux". A Nantes, où défilaient 2 800 personnes, la manifestation a dégénéré quand des manifestants ont attaqué la préfecture, en jetant bouteilles, pavés, mais aussi fusées, les forces de l'ordre ripostant par des tirs de lacrymogène. Le cortège nantais avait été infiltré par "500 radicaux de l'ultra-gauche et des blacks blocs", selon la préfecture. Au moins trois personnes ont été arrêtés.

 Un millier de "gilets jaunes" environ à Paris. Environ un millier de manifestants ont participé à la 56e journée de mobilisation des "gilets jaunes" dans les rues de la capitale. En fin de journée, plusieurs dizaines de personnes ont répondu à un appel à se rassembler aux Halles pour "une convergence des colères" quand d'autres se sont dirigées sur les grands boulevards, au centre de Paris. Ces manifestations sauvages ont été progressivement dispersées par les forces de l'ordre avant le début de la soirée.

Quelques heurts à Toulouse, Strasbourg et Montpellier. A Toulouse, une manifestation a réuni plusieurs centaines de personnes, "gilets jaunes", anti-capitalistes ou encore opposants à la réforme des retraites. A plusieurs reprises, les forces de l'ordre ont fait usage de lacrymogènes, notamment dans la grande artère commerçante et piétonne, provoquant quelques mouvements de panique. A Strasbourg, quelques heurts ont éclaté dans l'après-midi entre des "gilets jaunes" et les forces de l'ordre qui ont "fait usage de gaz lacrymogènes", a indiqué la préfecture. Enfin, à Montpellier, un groupe de quelques dizaines de personnes a pénétré dans le centre commercial Le Polygone et des vitres ont été brisées, selon la préfecture de l'Hérault. 

Une nouvelle journée d'action est prévue mardi.

La sélection de franceinfo sur la réforme des retraites

Décryptage. Pourquoi le projet coince auprès d'une majorité de Français

Explication. Cinq questions sur la très discutée "clause du grand-père"

 Analyse. Pourquoi les enseignants se mobilisent-ils massivement ?

Vrai ou fake. Les régimes spéciaux ne concernent-ils que 3% des actifs ?

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

14h33 : Il est 23 heures, voici les titres de ce samedi soir :

La RATP annonce un trafic extrêmement perturbé demain avec la quasi-totalité des lignes de métro fermées. Du côté de la SNCF, ce n'est pas mieux avec un TGV sur six, un Ouigo sur six, un Transilien sur six, un Intercités sur dix et deux TER sur dix. Toutes les prévisions ici.

• Opposants à la réforme des retraites et "gilets jaunes" ont défilé dans les rues partout en France, avec quelques incidents, notamment à Nantes.

• Willy Bardon, qui a avalé "un pesticide" hier après l'annonce de sa condamnation à trente ans de réclusion criminelle dans l'affaire Kulik, est "en phase de sortie progressive du coma" mais dans un état toujours "critique", indique ce soir le procureur d'Amiens.

Mayotte est placée en alerte orange à l'approche du cyclone Belna, qui risque de frapper l'île dans la nuit de dimanche à lundi.

22h48 : En raison de la grève dans les transports, les commerçants parisiens voient la fréquentation des commerces chuter à quelques semaines de Noël. Le reportage de France 2 à Paris :

22h35 : Votre TGV, RER ou votre métro rouleront-ils demain ? La SNCF et la RATP ont dévoilé, cet après-midi, les prévisions de trafic pour le quatrième jour de grève contre la contestée réforme des retraites. Franceinfo fait le point, réseau par réseau.



(SEVERINE CARREAU / HANS LUCAS / AFP)

22h08 : on parle souvent des perdants avec le nouveau systeme a points. Mais nos elus (ministres, députés et sénateurs) seraient-ils gagants par hasard ?

22h02 : Attention, instant mignon. Si vous connaissez les ours en peluche du quartier des Gobelins, à Paris, eh bien sachez qu'eux aussi n'ont pas pu prendre la ligne 7 pour cause de grève !

20h44 : Bonsoir @Flore07, dans les airs, contrairement à jeudi et vendredi, la direction générale de l'aviation civile (DGAC) n'a pas demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols mais prévoyait tout de même des retards et des perturbations pour ce week-end. Et concernant l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry, vous trouverez toutes les infos sur leur site.

20h44 : Bonsoir, cela m’a peut être échappé mais pouvez-vous faire un petit point sur le trafic aérien demain ? Notamment les aéroports de province comme Lyon Saint-Exupéry ? Un grand merci pour tout ce que vous faites.

20h14 : Il est 20 heures, voici les titres :

La RATP annonce un trafic extrêmement perturbé demain avec la quasi-totalité des lignes de métro fermées. Du côté de la SNCF, ce n'est pas mieux avec un TGV sur six, un Ouigo sur six, un transilien sur six, un Intercités sur 10 et deux TER sur 10.

• Quelques groupes de "gilets jaunes" continuent de manifester dans Paris à différents endroits, les forces de l'ordre ont procédé à des interpellations. Suivez notre direct.

• Willy Bardon, qui a avalé "un pesticide" hier après l'annonce de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle dans l'affaire Kulik, est "en phase de sortie progressive du coma" mais dans un état toujours "critique", indique ce soir le procureur d'Amiens.

Mayotte est placée en alerte orange à l'approche du cyclone Belna qui risque de frapper l'île dans la nuit de dimanche à lundi.

19h46 : La RATP publie ses prévisions de trafic pour lundi. Attention, ces prévisions seront affinées demain :

  • Pour le métro : dix lignes seront fermées. Le trafic sera interrompu sur les lignes 2, 3, 3 bis, 5, 6, 7 bis, 10, 11, 12 et 13. Sur la 4 et la 7, il y aura un train sur trois aux heures de pointe et plusieurs stations fermées. Sur la ligne 8, la ligne n'ouvrira qu'aux heures de pointe avec un train sur deux entre Créteil Pointe du Lac et Reuilly-Diderot. Sur la ligne 9, il y aura un train sur deux entre Mairie de Montreuil et Nation uniquement aux heures de pointe.
  • Pour le RER : il y aura un train sur deux sur le RER A aux heures de pointe et un train sur trois aux heures de pointe sur le RER B.
  • Pour le Tram : deux trams sur trois circuleront sur la ligne 2, 3b, 6 et 8. Il y aura un tram sur 2 sur le T5, un tram sur quatre sur le T7 et 1 tram sur trois en heure de pointe pour le T1 et T3a.
  • Pour le bus : les prévisions sont à retrouver ici.

19h44 : Aline Mesples, présidente de l'Organisation des transporteurs routiers européens (Otre), qui a organisé aujourd'hui une journée de blocages des routes contre l'augmentation de la taxe sur le gazole, dénonce sur franceinfo une mesure "inacceptable".



(GAIZKA IROZ / AFP)

19h43 : "Notre responsabilité est claire : ne pas mettre en danger nos clients. Donc on recommande à tous les voyageurs qui le peuvent de ne pas venir en gare lundi", explique à franceinfo Alain Krakovitch, le directeur général de SNCF Transilien.





(MAXPPP)

19h42 : Soyez très prudents en gare lundi matin. "Lundi, le nombre de trains en IDF ne permettra pas d’accueillir le nombre de clients habituel : max de 4 trains/h sur certains RER au lieu de 20 trains/h. L’affluence en gare sera donc très dangereuse. SNCF demande à ceux qui le peuvent d’annuler leurs déplacements", prévient la compagnie ferroviaire sur son compte Twitter.

19h41 : Outre les "caisses de grève" dont disposent les syndicats, des cagnottes en ligne ont été lancées en ligne pour soutenir les grévistes. La CGT a ainsi lancé une cagnotte qui dépasse actuellement les 627 000 euros.

19h40 : La SNCF annonce elle aussi un trafic extrêmement perturbé sur son réseau demain avec un TGV sur six, un Ouigo sur six, un Transilien sur six, un Intercités sur dix et deux TER sur dix.

19h40 : Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, juge que le gouvernement fait "tout pour que la mobilisation et les grèves durent" contre la réforme des retraites. Edouard Philippe, qui présentera mercredi en détails la réforme des retraites, a "parlé hier pour préciser un certain nombre de choses mais sur le fond" il "n'a pas dit qu'il retirait son projet", a déploré le numéro un de la CGT.

19h38 : Voici les prévisions détaillées de la RATP pour demain :

  • Pour le métro : les lignes seront toutes fermées, à l'exception des deux lignes automatiques, la 1 et la 14.
  • Pour les RER : le RER A sera fermé. Il y aura un train sur trois de midi à 18 heures sur le RER B, depuis Massy-Palaiseau et Robinson.
  • Pour les Trams : il y aura un tram sur deux pour le T1, quatre trams sur 5 pour le T2, deux trams sur trois pour le T3a et le T3b, trois trams sur quatre pour le T5, quatre trams sur cinq pour le T6, un tram sur deux pour le T7 et quatre trams sur cinq pour le T8.
  • Pour les bus : le trafic sera de nouveau perturbé. Les prévisions sont à retrouver ici.

16h51 : La RATP annonce un trafic extrêmement perturbé demain avec la quasi-totalité des lignes de métro fermées.

16h45 : "Le préfet de Police a pris un arrêté obligeant le mardi 10 décembre les responsables des commerces, débits de boissons et restaurants, installés sur le parcours du cortège intersyndical à fermer leurs établissements le temps de la manifestation", lit-on dans le communiqué.

19h36 : Le préfet de police de Paris prend, de nouveau, un arrêté de fermeture des commerces qui se situent sur le parcours de la manifestation de mardi prochain.

19h35 : Plus d'un millier de personnes ont défilé à Nantes contre la réforme des retraites et la précarité, lors d'une manifestation tendue, marquée par des heurts entre forces de l'ordre et manifestants. La mobilisation a commencé à dégénérer après 15 heures quand des manifestants ont commencé à attaquer la préfecture en jetant des projectiles, bouteilles et pavés, les forces de l'ordre ripostant par des tirs de lacrymogène.

19h34 : Il est 16 heures, que retenir de l'actualité ?

• A Paris, un millier de "gilets jaunes" manifestent. Les routiers ont mis en place une quinzaine de barrages filtrants en France pour protester contre une possible hausse de deux centimes du prix du litre de gazole. A la RATP et à la SNCF, la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit. Retrouvez les détails de ces différentes mobilisations dans notre article et suivez l'évolution de la situation dans notre direct.

• Selon les informations de franceinfo, Emmanuel Macron maintient son "amitié" à François Bayrou, mis en examen pour "complicité de détournement de fonds publics" dans l'affaire des emplois fictifs présumés d'assistants d'eurodéputés MoDem. Le chef de l'Etat assure qu'il "continuera à échanger avec lui".

• Willy Bardon, condamné hier à trente ans de réclusion par la cour d'assises de la Somme, a tenté de se suicider au moment du verdict. Selon le procureur, il a absorbé un "pesticide". Hospitalisé dans un état grave hier soir, son état est désormais "stabilisé" mais "son pronostic vital reste engagé". Retrouvez dans cet article ce que l'on sait sur ce geste.

Mayotte est placée en alerte orange à l'approche du cyclone Belna qui risque de frapper l'île dans la nuit de dimanche à lundi.

19h33 : Les routiers se mobilisent aujourd'hui contre une hausse prévue de deux centimes par litre du gazole. Cette augmentation représente 800 euros par an et par camion, selon Aline Mesples, présidente de l'Organisation des transporteurs routiers européens (Otre). "On est à un surcoût de carburant de 2 400 euros par an et par véhicule, ce qui est souvent la marge que nous faisons sur nos véhicules", explique-t-elle à franceinfo.

19h32 : A Chambéry, quatre cents personnes ont manifesté contre la réforme des retraites, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. "On veut un système de retraite universelle mais solidaire et qui permette à chacun de vivre dignement à la retraite", lance Murielle, secrétaire générale de l'Union locale de la CGT de Chambéry.

19h31 : Un barrage filtrant s'est déployé en Gironde sur l'échangeur entre l'A62 et l'A65, rapporte France Bleu Gironde. "La symbolique c'est de dire que les camions étrangers ne sont pas concernés par les taxes, ne roulent pas avec du gazole français et ne payent aucune infrastructure", estime Francis Chollet, secrétaire général du syndicat des transports routiers du Lot-et-Garonne.

19h30 : Selon un journaliste de France Inter qui suit la manifestation, un millier de personnes sont présentes dans le cortège parisien des "gilets jaunes", parti de Bercy en direction de la porte de Versailles.

14h46 : "C'est une bonne préparation à la journée du 10 [décembre] (...) où nous devons être très nombreux." Jean-Luc Mélenchon participe à Marseille (Bouches-du-Rhône) à une manifestation contre la réforme des retraites.

14h30 : Bonjour @anonyme. Je parle des grèves et des manifestations car elles rythment ce samedi. Quant à votre lien sur la Vénus paléolithique découverte à Amiens, je vous remercie de le partager car cela aurait pu nous échapper. Mais je me permets de vous signaler que nous avons écrit un article à ce sujet il y a trois jours. En espérant que cela puisse vous convaincre de rester l'un de nos lecteurs. Bonne fin de journée !

14h30 : Avant que je me désabonne de France info voilà un lien aussi digne d'intérêt que l'actualité des grèves et manifestations : https://www.inrap.fr/decouverte-d-une-venus-paleolithique-amiens-14779

14h14 : Il est 14 heures, voici les principaux titres :

• Les routiers ont mis en place une quinzaine de barrages filtrants en France pour protester contre une possible hausse de 2 centimes du prix du litre de gazole. A la RATP et à la SNCF, la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit, et les "gilets jaunes" manifestent à nouveau. Retrouvez les détails de ces différentes mobilisations dans notre article et suivez la situation dans notre direct.

Selon les informations de franceinfo, Emmanuel Macron maintient son "amitié" à François Bayrou, mis en examen pour "complicité de détournement de fonds publics" dans l'affaire des emplois fictifs présumés d'assistants d'eurodéputés MoDem. Le chef de l'Etat assure qu'il "continuera à échanger avec lui".

• Willy Bardon, condamné hier à trente ans de réclusion par la cour d'assises de la Somme, a tenté de se suicider au moment du verdict. Selon le procureur, il a absorbé un "pesticide". Hospitalisé dans état grave hier soir, son état est désormais "stabilisé" mais "son pronostic vital reste engagé". Retrouvez dans cet article ce que l'on sait sur ce geste.

• Le compteur s'accélère. A 13h40, nous enregistrons 15 929 837 euros de promesses de dons.. Regardez la 33e édition du Téléthon dans notre direct.

14h18 : Bruno Poncet se montre déterminé au micro de France Inter : "On ne gouverne pas un pays avec du 'marche ou crève'. Soit Philippe recule, soit le mouvement va se durcir, il va se prolonger et le pays sera de plus en plus bloqué."

14h17 : "Il n'y a rien à négocier, on n'en veut pas de ce système de retraite à points ; nous on n'en veut pas. On veut qu'Edouard Philippe entende les Français et retire sa réforme."

"Il n'y aura pas de compromis", lance Bruno Poncet, secrétaire fédéral du syndicat SUD-Rail, sur France Inter.

13h50 : Les routiers protestent contre une hausse à venir de deux centimes par litre de gazole. Cette augmentation permettrait de financer l'entretien des infrastructures."En réalité, le financement des infrastructures, nous le faisons déjà, affirme Alexis Gibert, en direct depuis une opération menée à Lognes (Seine-et-Marne). "Le problème, c'est qu'en taxant trop les entreprises, elles n'arrivent pas à s'en sortir", affirme-t-il. Si le projet de loi de finances 2020 est adopté avec cette hausse, cela va "créer une distorsion de concurrence et favoriser les étrangers", estime-t-il.



(FRANCEINFO)

13h48 : "Nous avons organisé cette manifestation tout simplement parce que les entreprises, les PME, du transport routier français sont en colère", explique à franceinfo Alexis Gibert, du syndicat OTRE, à l'origine de la mobilisation des routiers aujourd'hui.

12h18 : "On a eu les grèves perlées de la SNCF, on a eu les 'gilets jaunes'. Là, le premier week-end où les gens commencent les courses de Noël, tout va être bloqué", se désole Laurent Duc, patron des hôteliers à l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih). "Si vous ratez les fêtes, c'est terrible."

12h16 : Il est midi, que retenir de l'actualité ?

• A quelles perturbations faut-il s'attendre ce week-end ? La grève contre la réforme des retraites se poursuit à la RATP et à la SNCF, les "gilets jaunes" prévoient une nouvelle journée d'action et les transporteurs routiers ont lancé des opérations un peu partout en France pour protester contre la hausse de la fiscalité sur le gazole. Retrouvez les détails de ces différentes mobilisations dans notre article et suivez la situation dans notre direct.

• Willy Bardon a été condamné, hier, à trente ans de réclusion criminelle pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" et le viol d'Elodie Kulik. Il a été hospitalisé hier soir dans un état grave après avoir absorbé un pesticide à l'énoncé du verdict. Il se trouve désormais dans un "état stabilisé" mais "son pronostic vital reste engagé". Nous détaillons dans cet article ce que l'on sait sur la tentative de suicide de Willy Bardon.

• François Bayrou a été mis en examen hier soir pour "complicité de détournement de fonds publics" dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs des assistants de députés européens du MoDem.

• Le compteur continue de grimper. A midi, il affiche 12 140 799 euros. Regardez la 33e édition du Téléthon dans notre direct.

11h47 : Bravo les routiers 👍

11h47 : Je trouve peu raisonnables ces actions de barrages filtrants ou escargots par les routiers, cela provoque d'énormes rejets polluants.

11h47 : Blocage de circulation. Il faut confisquer les véhicules et condamner les bloqueurs.

11h47 : Dans les commentaires, les réactions face aux opérations des routiers sont contrastées.

12h00 : Un barrage filtrant s'est installé il y a moins d'une heure au niveau de l'aire du Hill, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), rapporte Valérie Chopin, journaliste de France 3, qui rappelle les raisons de la mobilisation des routiers.

11h31 : Le mouvement semble parti pour durer malgré les signes d'ouverture de l'exécutif. "On sait très bien que ce n'est pas une seule journée qui suffira", déclare aujourd'hui Céline Verzeletti, secrétaire confédérale de la CGT. Elle appelle le gouvernement à "faire un signe et un geste forts" en retirant "pour l'instant" son projet afin d'ouvrir "des négociations".

11h56 : A Paris, aux abords du ministère de l'Economie, environ deux cents "gilets jaunes" sont rassemblés en ce moment. La situation est calme, selon un journaliste de France Télévisions sur place.



(FRANCE TELEVISIONS)