DIRECT. Le taux de grévistes à la SNCF continue de baisser : 7,1% parmi l'ensemble des salariés, 32,5% chez les conducteurs

Grévistes et membres de l'opposition attendent désormais le discours de vœux d'Emmanuel Macron.

Un train à quai à la gare de l\'Est, à Paris, le 29 décembre 2019.
Un train à quai à la gare de l'Est, à Paris, le 29 décembre 2019. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La contestation se poursuit contre le projet de réforme des retraites. Le trafic reste perturbé à la SNCF et à la RATP, lundi 30 décembre, alors que le mouvement s'opposant à la réforme entre dans son 26e jour de grève. A la SNCF, le taux de grévistes continue à évoluer à la baisse, avec 7,1% pour l'ensemble du groupe, 32,5% chez les conducteurs, 18,1% chez les contrôleurs et 9,3% chez les aiguilleurs. Les regards sont désormais tournés vers Emmanuel Macron, qui doit prononcer ses vœux, mardi 31 décembre. Les grévistes, comme l'opposition, attendent une initiative du chef de l'Etat. Suivez la situation en direct. 

 Le trafic à la SNCF et à la RATP toujours perturbé. A la veille du réveillon de la Saint-Sylvestre, il faudra compter sur un TGV sur deux, un Transilien sur quatre et trois circulations de TER (souvent assurées par des cars) sur dix. A la RATP, une amélioration est notable au niveau de la circulation des métros, mais le trafic reste perturbé : douze lignes roulent sur des horaires restreints et plusieurs stations sont fermées. 

La CGT attribue "le bordel" au gouvernement. Dans un entretien au Journal du dimanche, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, accuse l'exécutif d'organiser "le bordel" et de jouer "le pourrissement du conflit". Le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, dénonce un syndicalisme "de blocage", voire "d'intimidation".

La grève désormais plus longue que celle de 1995. La contestation contre la réforme des retraites est entrée dans son 26e jour. Elle dépasse désormais celle de 1995 (également contre une réforme des retraites), qui avait duré 22 jours. Elle pourrait même être plus longue que celle de 1986-1987 à la SNCF, qui avait tenu 28 jours, sans trêve de Noël.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

23h02 : La SNCF a annoncé qu'elle allait assurer des trains de banlieue toute la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre depuis les gares de l'Est, du Nord et Saint-Lazare à Paris. "On a choisi ces axes parce qu'on a des ressources disponibles" en agents non-grévistes, explique le directeur général de SNCF Transilien dans notre article.


18h42 : A partir du 6 janvier, lesavocats sont appelés à faire un "grève dure" pour "faire échec au projet porté par le gouvernement" concernant la réforme des retraites. Le Conseil national des barreaux (CNB) justifie cette décision en "constatant que le gouvernement reste sourd à la situation critique des avocats et qu'il n'entend que les professions susceptibles de bloquer le pays".




(VALENTIN BELLEVILLE / HANS LUCAS / AFP)

21h17 : Il est 18 heures, avant de passer la main, voici un point sur l'actualité :

• Le trafic sera toujours perturbé demain, viennent d'annoncer la SNCF et la RATP. En moyenne, un TGV sur deux circulera. A Paris, deux lignes de métro resteront fermées et le service sera partiellement assuré sur le reste du réseau. Retrouvez toutes les prévisions pour la SNCF et la RATP dans nos articles.

• Après l'explosion de la rue de Trévise, un rapport d'expertise dévoilé par le parquet de Paris cet après-midi souligne des "manquements" des services de voirie de la ville de Paris et de la part d'une entreprise. Le 12 janvier dernier, cette très forte explosion avait tué quatre personnes et fait 66 blessés.

Les salles de cinéma françaises ont connu en 2019 l'un des meilleurs taux de fréquentation en un demi-siècle, avec plus de 213 millions d'entrées, grâce notamment à la réussite des films américains, vient d'annoncer le CNC.

• Près de 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés en France dans la nuit de mardi à mercredi, pour la soirée de la Saint-Sylvestre, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Ce dispositif sera "renforcé par la présence de militaires et de pompiers" sur tout le territoire, a-t-il précisé.

21h16 : Pour la nuit de la Saint-Sylvestre, demain soir, les lignes 1 et 14 circuleront jusqu’à 2h15 du matin. Les lignes de tramway T2, T3a et T3b circuleront toute la nuit, ainsi que les lignes de bus Noctilien, qui seront fortement renforcées. "Conformément au contrat avec Ile-de-France Mobilités, et comme tous les ans, les transports en commun circulant en Ile-de-France la nuit du 31 décembre 17 heures, au 1er janvier 12 heures, seront gratuits", précise la RATP dans un communiqué.

17h50 : Le trafic du RER A et du RER B sera assuré une grande partie de la journée, de 6h30 à 19h30. En surface, le réseau "sera proche de la normale" avec un trafic quasi normal sur le tramway et trois bus sur quatre en circulation.

21h14 : Les lignes 1 et 14 (automatiques) fonctionneront à nouveau normalement et toute la journée, douze autres lignes de métro seront assurées partiellement tandis que deux lignes (la 7bis et la 13) seront fermées.

21h13 : La RATP annonce un trafic "très perturbé" en Ile-de-France pour la journée de demain. Quatorze lignes de métro fonctionneront "normalement ou partiellement".

17h30 : Il devrait aussi se "redire ouvert au dialogue et rappeler le sens et la portée générale de la réforme", a indiqué l'Elysée. Il "n'est pas prévu à ce stade qu'il entre dans le détail de la réforme" lors de ses vœux demain soir, au 27e jour de grève contre un projet vivement contesté à droite comme à gauche.

17h29 : Emmanuel Macron devrait réaffirmer lors de ses vœux aux Français "l'ambition forte du gouvernement" et la sienne pour la réforme des retraites, un "projet de progrès social qui corrige de nombreuses inégalités", a affirmé aujourd'hui l'Elysée.

21h03 : En Ile-de-France, le trafic sera également "très perturbé", avec un train sur quatre en moyenne. Retrouvez toutes les informations dans le communiqué de la SNCF en suivant ce lien (en pdf).

21h03 : Voici, dans le détail, les prévisions pour la journée de demain :

• : un train sur deux

• : cinq circulations sur dix (train ou autocar)

Transilien : un train sur quatre

Intercités : un train sur cinq

16h59 : Le trafic sera "toujours perturbé" demain, annonce la SNCF dans un communiqué. En moyenne, un TGV sur deux circulera.

16h38 : À l'Opéra de Paris, où une cinquantaine de représentations ont déjà été annulées, les grévistes ne lèvent pas non plus le pied. Des musiciens de l'orchestre ont prévu de donner un concert gratuit demain après-midi devant l'Opéra Bastille.

21h01 : Les opposants à la réforme des retraites ont mené plusieurs opérations de blocage aujourd'hui. Des dockers et agents portuaires ont notamment empêché l'accès aux entrées des bâtiments administratifs des ports de commerce de Lorient, du Havre et de Rouen.

18h36 : Il appelle à "durcir le cadre de la grève." Le bureau du Conseil national des barreaux, "en lien avec la Conférence des bâtonniers et le barreau de Paris" appelle les avocats notamment à "des actions de blocage qui se dérouleront à partir du lundi 6 janvier".

15h41 : "On a vraiment pris en compte l'attachement des agents de la RATP et de la SNCF à leur régime spécial."

En marge d'une visite au siège de BlaBlaCar, Elisabeth Borne a appelé les employés de la RATP et de la SNCF, en grève contre la réforme des retraites, à "prendre connaissance des avancées" dans les négociations, mettant en avant "des garanties fortes".

15h20 : "Une amélioration significative." Après trois semaines de mobilisation contre le projet de réforme des retraites, la direction de la RATP observe un léger mieux dans les transports en commun d'Ile-de-France. Officiellement, 14 des 16 lignes de métro sont ouvertes. Sauf que la plupart des rames ne circulent pas toute la journée et ne marquent pas tous les arrêts. Franceinfo vous explique pourquoi cette amélioration est à prendre avec des pincettes.

Un voygauer circule dans les couloirs de la station de métro \"Châtelet\" à Paris, le 23 décembre 2019.

(PHILIPPE LOPEZ / AFP)

16h16 : Depuis le début du mouvement, le taux de grévistes à la SNCF ne cesse de baisser. Aujourd'hui, il est à son plus bas niveau (7,1%), comme vous pouvez le constater sur ce graphique :

14h37 : Quels sont les articles que vous consultez le plus sur notre site aujourd'hui ? Voici le top 3 :

• Vous êtes nombreux à faire notre quiz sur les fausses informations qui ont circulé cette année.

• Vous suivez également notre direct sur le 26e jour de grève contre la réforme des retraites.

• Vous lisez enfin cet article, qui résume l'affaire Gabriel Matzneff, un écrivain aux pratiques pédophiles assumées.

14h46 : Il y a une légère hausse par rapport à vendredi, où une trentaine étaient en rupture. Mais il n'y a pas de raison de s'inquiéter pour le moment : C’est "normal après un week-end de chassé-croisé", a tenu à préciser Total. Pour l'instant, "aucun risque de pénurie".

14h45 : Le blocage de certaines raffineries et les départs en vacances ont mis à sec certaines stations-service. En France, cinquante établissements Total (sur 3 500 dans tout le pays) étaient en rupture de stock, à 7h30 ce matin.

15h39 : "Peut-être que Emmanuel Macron va prendre conscience de l'ampleur de la mobilisation, de la colère. Je rappelle que la majorité des Français sont opposés à cette réforme des retraites et peut-être que demain, il va faire un peu acte d'humilité et entendre cette colère."

Manon Aubry a espéré sur LCI "un acte d'humilité" d'Emmanuel Macron lors de ses voeux du 31 décembre aux Français, après 26 jours de conflit social sur la réforme des retraites.

14h07 : Le péage est offert par les grévistes. Ce matin, des centaines d'automobilistes ont pu profiter de cette opération aux abords de Strasbourg (Bas-Rhin). "Ce genre d'opération permet de voir le soutien qu'on peut avoir auprès de la population", indique un gréviste à France 2 :

15h32 : Il est 14 heures, voici un nouveau résumé de l'actualité :

• Le taux de grévistes à la SNCF aujourd'hui est de 7,1%, avec un tiers des conducteurs en grève, annonce l'entreprise dans un communiqué. Le taux continue ainsi de diminuer depuis le début du mouvement, le 5 décembre.

• Près de 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés en France dans la nuit de mardi à mercredi, pour la soirée de la Saint-Sylvestre, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Ce dispositif sera "renforcé par la présence de militaires et de pompiers" sur tout le territoire, a-t-il précisé.

• Quelque 54% des soignants interrogés se sentent incapables d'exercer correctement leurs missions, selon l'enquête réalisée par Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), franceinfo et Le Figaro.

13h22 : Le taux de grévistes à la SNCF, ce lundi, est de 7,1%. "32,5% des conducteurs sont en grève, 18,1% des contrôleurs et 9,3% des aiguilleurs", précise la SNCF dans un communiqué.

12h32 : La grève contre la réforme des retraites a dépassé en durée la grève de 1995. Et tout au long de cette période de contestation, l'exécutif n'a pas beaucoup changé de ligne. Pourtant, dans les discussions avec certaines branches, le gouvernement n'est pas toujours resté si inflexible. Le système mis en place par la réforme sera-t-il si universel que cela ? Policiers, routiers, pilotes... Franceinfo liste les exceptions.

12h01 : Voici les principaux titres de l'actualité :

• Il faut compter sur seulement 1 TGV sur 2, 1 Transilien sur 4 et 3 circulations de TER sur 10. Quatorze lignes de métro fonctionneront normalement ou partiellement, mais la situation est en réalité plus complexe sur le terrain. Voici le détail des prévisions de trafic.

• Quelque 54% des soignants interrogés se sentent incapables d'exercer correctement leurs missions, selon l'enquête réalisée par Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), franceinfo et Le Figaro.

En Irak, l'armée américaine a bombardé des bases des Brigades du Hezbollah, une faction armée pro-Iran. Ces frappes ont tué 19 combattants, selon Washington. Des "actions supplémentaires" seront envisagées "si nécessaire", a précisé le chef du Pentagone.


• Le chercheur chinois qui avait mis au monde les premiers bébés génétiquement modifiés a été condamné à trois ans de prison.

11h42 : Le mouvement social contre la réforme des retraites se poursuit sur le territoire. A Tarnos (Landes), une centaine de personnes bloquent l'entrée de la zone portuaire à l'appel des dockers et de l'intersyndicale, signale France Bleu Pays Basque.

10h40 : Des dizaines de camions bloquent l'une des routes d'accès à la commune de Bassens, au nord de Bordeaux (Gironde), où sont installés d'importants dépôts de carburant. Les chauffeurs veulent ainsi protester contre la réforme des retraites, explique France 3 Nouvelle Aquitaine.



(N. PINARD / FRANCE 3)

09h09 : A Caen (Calvados), des manifestants occupent les voies et de nombreux trains sont bloqués ce matin. Les retards sont importants, signale France Bleu Normandie. Le TER de 6h59 pour Paris affichait par exemple deux heures de retard.

11h20 : A Brest (Finistère), une trentaine de personnes bloquent le départ des cars à côté de la gare routière. Ce moyen de transport est considéré par les manifestants comme un moyen de "casser la grève" des cheminots. Explications de France 3 Bretagne.



(M. HERRY / FRANCE TELEVISIONS)

11h20 : "Je n'ai pas demandé de trêve ou de pause dans la négociation (...). Dès le 23 décembre, j'étais disponible pour aller expliquer de nouveau au gouvernement pourquoi il fallait éviter cette erreur. Nous avons déposé quatre ou cinq pages de revendications au gouvernement."

Une journée de mobilisation est prévue le 9 janvier prochain contre la réforme des retraites. "Le gouvernement considère que c'est à lui de piloter entièrement l'ensemble de l'économie, déclare sur franceinfo Yves Veyrier, secrétaire général de FO. C'est une économie sous tutelle de l'Etat et je pense que c'est une erreur".




(FRANCEINFO)

08h14 : Voici les principaux titres de l'actualité :

• Au 26e jour d'un conflit sur les retraites enlisé, le ton s'est encore durci entre la CGT et l'exécutif. Il faut compter sur seulement 1 TGV sur 2, 1 Transilien sur 4 et 3 circulations de TER sur 10. Quatorze lignes de métro fonctionneront normalement ou partiellement. Voici le détail des prévisions de trafic.

•Un homme de 28 ans a été mis en examen pour meurtre, après la découverte du corps d'une prostituée cannoise de nationalité albanaise, le matin de Noël, dans un parc de Mougins (Alpes-Maritimes).


En Irak, l'armée américaine a bombardé des bases des Brigades du Hezbollah, une faction armée pro-Iran. Ces frappes ont tué 19 combattants, selon Washington. Des "actions supplémentaires" seront envisagées "si nécessaire", a précisé le chef du Pentagone.

• Le chercheur chinois qui avait mis au monde les premiers bébés génétiquement modifiés a été condamné à trois ans de prison, selon l'agence Chine nouvelle (en anglais).

08h01 : La situation est confuse au dépôt de bus de la porte d'Orléans, à Paris. Des grévistes ont tenté de le bloquer, mais les forces de l'ordre sont aussitôt intervenues pour permettre le passage des véhicules, comme c'est désormais l'usage depuis plusieurs jours. Ces images ont été tournées par le journaliste Rémy Buisine.

07h31 : Bonjour @Alexis. Non, pas encore. Le principe d'un remboursement semble acquis, puisque la PDG Catherine Guillouard l'a elle-même évoqué. Les modalités, toutefois, vont faire l'objet de discussions avec l'autorité régulatrice Ile-de-France Mobilités. En général, les différents acteurs attendent la fin d'un mouvement social pour finaliser ce volet.

07h31 : Bonjour. Le mois de janvier arrive et se pose la question de notre abonnement mensuel aux transports... Savez-vous quel geste commercial aurait prévu la RATP en dédommagement des grèves de décembre ? Bonne journée. Alexis

07h53 : Voici les principaux titres :

• Au 26e jour d'un conflit sur les retraites enlisé, le ton s'est encore durci entre la CGT et l'exécutif. Il faut compter sur seulement 1 TGV sur 2, 1 Transilien sur 4 et 3 circulations de TER sur 10. Quatorze lignes de métro fonctionneront normalement ou partiellement. Voici le détail des prévisions de trafic.

•Un homme de 28 ans a été mis en examen pour meurtre, après la découverte du corps d'une prostituée cannoise de nationalité albanaise, le matin de Noël, dans un parc de Mougins (Alpes-Maritimes).


En Irak, l'armée américaine a bombardé des bases des Brigades du Hezbollah, une faction armée pro-Iran. Ces frappes ont tué 19 combattants, selon Washington. Des "actions supplémentaires" seront envisagées "si nécessaire", a précisé le chef du Pentagone.


Les Etats-Unis ont également mené trois frappes aériennes en Somalie contre les miliciens islamistes shebab. Washington affirme avoir tué quatre "terroristes" lors de cette opération. Avant-hier, un attentat avait fait au moins 79 morts à Mogadiscio.

23h02 : Voici les principales informations de la soirée :

•Un homme de 28 ans a été mis en examen pour meurtre après la découverte ducorps d'une prostituée cannoise de nationalité albanaise le matin de Noël dans un parc de Mougins (Alpes-Maritimes).

• A quoi s'attendre dans les transports en commun demain en Ile-de-France ? Alors que la grève contre la réforme des retraites se poursuit, le trafic sera toujours perturbé dans les métros, les RER et les tramways. Voici dans le détail les prévisions communiquées par la RATP.

• L'armée américaine a lancé dimanche une série de raids contre des bases d'une faction armée pro-Iran en Irak, tuant 15 combattants, deux jours après une attaque à la roquette qui a tué pour la première fois un Américain en Irak.

• Un suspect a été inculpé de cinq chefs d'accusation pour tentative d'homicide après une attaque à l'arme blanche menée samedi soir dans la résidence d'un rabbin près de New York.

22h37 : "Je gagne environ 2000 euros net par mois, avec les primes. Et j'ai un loyer de 700 euros à payer, seul. Je ne peux pas me permettre de faire grève un mois", confie un cheminot. Le Parisien a interrogé plusieurs agents de la RATP et de la SNCF qui ne font pas grève.

22h03 : Au 25e jour de grève contre la réforme des retraites, une question réside : quelle sera l'issue du mouvement ? Le gouvernement a octroyé quelques concessions à certaines professions (pompiers, gendarmes...) mais a aussi pris quelques revers. France 2 fait le point.

20h05 : Quelles sont les principales informations de ce début de soirée ? On fait le point :

• A quoi s'attendre dans les transports en commun demain en Ile-de-France ? Alors que la grève contre la réforme des retraites se poursuit, le trafic sera toujours perturbé dans les métros, les RER et les tramways. Voici dans le détail les prévisions communiquées par la RATP.

• Un homme de 28 ans a été mis en examen pour meurtre après la découverte du corps d'une prostituée de nationalité albanaise le matin de Noël dans un parc de Mougins (Alpes-Maritimes).

• L'Ukraine et les séparatistes pro-russes ont effectué un échange de 200 prisonniers. La présidence ukrainienne a indiqué voir revenir au pays 76 personnes. De leur côté, les séparatistes des républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk ont dit s'être vus respectivement remettre 61 et 63 personnes.



• Le président de la République doit présenter ses vœux aux Français, mardi 31 décembre à 20 heures, dans le contexte tendu de la grève contre le projet de réforme des retraites. Voici ce à quoi il faut s'attendre.