Concerts, pièces de théâtre et spectacles boudés et perturbés par la grève

La grève contre la réforme des retraites se poursuit et les conséquences économiques se font sentir dans les salles de spectacle, dont la fréquentation est en chute libre, mais aussi à l'Opéra de Paris, en grève.

Musées, théâtres, opéras, les salles de spectacle elles aussi sont touchées par la grève contre la réforme des retraites. En deux semaines, la fréquentation a chuté de 80% au Palais de Tokyo, à Paris. Depuis le début du conflit, les scènes de théâtre parisiennes publiques et privées doivent composer avec la grève. Au théâtre des Mathurins, neuf pièces sont à l'affiche, mais il y a peu de spectateurs, privés de transports.

Le Lac des cygnes en extérieur

Même constat à l'Opéra de Bordeaux (Gironde). Le spectacle a lieu, mais il est amputé d'une partie de la production. Cendrillon n'a pas la même magie que d'habitude. Mardi 24 décembre, pour marquer l'opposition de l'Opéra de Paris à la réforme des retraites, les danseuses ont offert aux badauds une petite représentation sur le parvis du palais Garnier. Depuis le début de la grève, 45 représentations ont été annulées à l’Opéra de Paris, un manque à gagner de huit millions d'euros pour l'institution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Danseuses de l\'Opéra de Paris en représentation improvisée sur le parvis du palais Garnier, le 24 décembre 2019
Danseuses de l'Opéra de Paris en représentation improvisée sur le parvis du palais Garnier, le 24 décembre 2019 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)