:l'éco, France info

VIDEO. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur la réforme de la SNCF : "Le gouvernement s’entête et recherche l’épreuve de force"

Invité de :l'éco, le chef de file de la CGT a parlé de la réforme du rail et des manifestations contre cette dernière, mais aussi de la place des femmes dans le monde syndical.

Au lendemain de la première phase de mobilisation contre la réforme de la SNCF, le secrétaire général de la CGT se dit satisfait. "Il y a eu une très forte mobilisation des cheminots et donc cela montre que le personnel est attaché à cette entreprise de service public, et il est excédé de tout ce qu’il entend de la part du gouvernement et de Guillaume Pépy, comme quoi ils seraient des privilégiés."

Il a ensuite réagi aux déclarations du Premier ministre, affirmant qu'il ne lâcherait rien. "Les déclarations d’Édouard Philippe confirment que la méthode du gouvernement n’est pas en accord avec la démocratie sociale. Le Premier ministre oppose les usagers et les cheminots, alors que les problèmes d’horaires, de trains annulés, il y en a beaucoup plus quand il n’y a pas grève. Nous sommes aussi inquiets quant à la dette. Il exerce une sorte de chantage : acceptez ce que l’on vous propose et on parlera de la dette après. C’est proprement scandaleux. Nous voulons nous, une SNCF unique, ou l’on traite de la question de la dette, de l’investissement cohérant. Quand on gouverne, il ne faut pas être dans une position de monarque. Il fait tenir compte de l’opinion publique."

Où sont les femmes dans les syndicats ? Jamais une femme n'a été à la tête de la CGT en plus de 100 ans d'existence. C'est l'objet de la question qui fâche. "Cela ne se résume pas à la question du secrétaire général : il y a autant de femmes que d’hommes dans le comité exécutif. Nous devons travailler à ce qu’elles accèdent à des postes de responsables à la CGT."

Enfin l'Agence France-Presse, a souhaité savoir si Philippe Martinez avait un message pour Jean-Claude Mailly, chef de file de Force ouvrière, qui quitte son poste à la fin avril : "Je lui souhaite une bonne retraite, et j’espère le voir encore à nos côtés, derrière des banderoles dans les manifestations."

Philippe Martinez a choisi Le petit train des Rita Mitsouko, pour achever l'entretien.

:l'éco, c'est du lundi au jeudi, à 9h20 sur franceinfo: (canal 27 de la TNT).

Philippe Martinez
Philippe Martinez (FRANCEINFO)