Cet article date de plus de deux ans.

Vacances : un retour difficile

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vacances : un retour difficile
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est l'heure de rentrer pour les vacanciers. Facile à dire, mais pas toujours à faire dans le contexte de grève des transports.

Premier ballet de voitures dans la station de Tignes (Savoie), samedi 4 janvier. Des vacanciers venus de Bourgogne ont décidé de partir à l'aube pour éviter les bouchons. D'autres, plus prudents, sont partis dès vendredi. Avec la grève, faute de trains, de nombreux vacanciers ont préféré la voiture. Dans la semaine, 500 véhicules de plus se sont garés sur les parkings de la station. "On a deux jeunes enfants donc on trouve plus simple de rouler de nuit. Ça va nous assurer un peu de tranquillité pour la route du retour", explique une femme.

Des trains supprimés à la gare de Bourg-Saint-Maurice

Pour ceux qui n'ont pas d'autres choix, les retours en autocar sont la solution. 11 heures de trajet attendent un couple pour rentrer à Paris. Certains optent même pour le bus puis une voiture de location. À la gare de Bourg-Saint-Maurice, quelques trains ont été supprimés dans la matinée à destination de Paris ou encore de Lyon (Rhône). Les voyageurs doivent donc s'adapter. En Savoie, 100 000 véhicules sont attendus sur les routes du retour. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.