Ryanair : 55.000 passagers sur le tarmac

Ryanair doit faire face à un mouvement historique. Ses pilotes, en grève, réclament des revalorisations salariales et des meilleures conditions. La compagnie qui ne veut pas indemniser ses clients pour le moment.

Voir la vidéo

Un mouvement historique, de grande ampleur. Une grande partie des pilotes Ryanair sont en grève, en pleine période de vacances. En Belgique, les comptoirs d’enregistrement sont bloqués. À Francfort (Allemagne), les pilotes manifestent et à Stockholm (Suède), les stands d’informations sont bloqués.
Au total, ce sont plus de 400 vols qui vont être annulés, dont 14 en France et 55 000 passagers touchés. "C’est dommage que les passagers soient victimes, ça devrait se passer autrement", déplore un passager.

Quelle indemnisation ?

Des départs en vacances gâchés, d’autant que Ryanair ne veut verser aucun dédommagement, seul le prix du billet sera remboursé. Le patron de la compagnie met en avant des "circonstances extraordinaires". Sauf que la loi dit tout le contraire, selon les spécialistes. "La grève n’est pas un événement inattendu, pas un événement sauvage. La jurisprudence est en faveur d’une indemnisation des passagers de Ryanair", explique Jérôme Gratelle, PDG d’Air Indemnité. Les procédures pourraient durer jusqu’à deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion de la compagnie irlandaise Ryanair à son atterrisage à l\'aéroport de Manchester (Royaume-Uni), le 26 mai 2015.
Un avion de la compagnie irlandaise Ryanair à son atterrisage à l'aéroport de Manchester (Royaume-Uni), le 26 mai 2015. (ANDREW YATES / REUTERS)