RATP : des salariés grévistes demandent à être reçus par Jean Castex dès son premier jour à la tête de l'entreprise

"On demande une revalorisation de nos salaires de 50 points, soit 300 euros", a déclaré à l'AFP un délégué syndical CGT.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean Castex quitte le palais de l'Elysée, à Paris, le 11 mai 2022. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Quelque 400 salariés grévistes de la RATP se sont rassemblés au siège de l'entreprise, lundi 28 novembre dans la matinée, alors qu'un mouvement de contestation agite les ateliers de maintenance du groupe depuis plusieurs semaines. Ils ont demandé à être reçus par Jean Castex, dont c'était le premier jour à la tête de la régie parisienne des transports"On demande une revalorisation de nos salaires de 50 points, soit 300 euros", a déclaré à l'AFP un délégué syndical CGT.

En lieu et place de Jean Castex, c'est Sylvie Buglioni, directrice du département Matériel roulant ferroviaire, ainsi qu'une représentante des ressources humaines, qui ont reçu une petite délégation. L'entrevue a tourné court lorsque plusieurs dizaines de manifestants se sont immiscés dans la réunion, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les représentants de la direction ont promis que les salariés seraient reçus par Jean Castex "dans les semaines qui viennent" et que les revendications salariales seraient évoquées "dans le cadre des négociations de fin d'année". De leur côté, les grévistes ont prévu de poursuivre leur mouvement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève des transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.