Le gouvernement reste serein avant le "jeudi noir"

Hélène Hug est en duplex de l'Élysée après le Conseil des ministres où il a notamment été question de la grève du 22 mars prochain. 

FRANCE 2

La ministre des Transports Élisabeth Borne a confirmé que les perturbations de la grève du 22 mars seraient importantes. Néanmoins, "c'est la sérénité qui est affichée ici, on se refuse à tout commentaire", indique Hélène Hug, journaliste de France 2 en duplex depuis l'Élysée à la sortie du Conseil des ministres de ce mercredi 21 mars. "Le gouvernement est confronté à son premier 'jeudi noir' mais il ne semble pas craindre la contagion", explique-t-elle.

Le gouvernement parie sur la pédagogie

En effet, si les contestations s'additionnent, elles ne sont pas de même nature entre éducation, SNCF, RATP et fonction publique hospitalière. "Pas question de reculer" pour gouvernement, rapporte la journaliste qui indique qu'il "parie sur la pédagogie" et martèle que le dialogue reste ouvert avec toutes les composantes du service public, avec néanmoins des points non négociables : l'ouverture de la SNCF à la concurrence ou encore le statut des cheminots.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les rails de la gare Lyon-Perrache, en juin 2016.
Les rails de la gare Lyon-Perrache, en juin 2016. (JEFF PACHOUD / AFP)