La grève coûte 20 millions d'euros par jour à la SNCF

Le mouvement des cheminots est entrée dimanche dans son cinquième jour.

Des usagers de la SNCF patientent Gare Saint-Lazare, le 16 juin 2014 à Paris.
Des usagers de la SNCF patientent Gare Saint-Lazare, le 16 juin 2014 à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Clients qui renoncent, remboursement des billets, dédommagement des abonnés... Le mouvement de grève des cheminots, qui est entré dimanche 15 juin dans son cinquième jour, coûte cher à la SNCF. Selon RTL, l'ardoise avoisine les 20 millions d'euros par jour.

En effet, sans compter le manque à gagner induit par les clients qui renoncent à prendre le train, la SNCF s'engage à rembourser les billets de tous les voyageurs dont le train a été supprimé. Il faut également financer la réduction de 20% à l'intention des abonnés pour le mois de juillet, ainsi que l'affichage, les fiches horaires distribuées et les spots radios et télévisions.

Cette fois-ci, l'entreprise doit également supporter le coût de son dispositif spécial bac, avec autocollants et remboursement de covoiturage. Au total, depuis le début du mouvement, la SNCF a dû débourser 100 millions d'euros.