Grève Ryanair : polémique sur les indemnisations

La compagnie low-cost Ryanair est touchée par un conflit social de grande ampleur : une grève des pilotes, une centaine d'avions clouée au sol, et des milliers de passagers mécontents. 

Voir la vidéo
France 2

Des comptoirs d'enregistrement bloqués en Belgique, des manifestations de pilotes dans l'aéroport de Francfort (Allemagne) et l'affluence devant les stands d'informations à Stockholm (Suède). La grève est d'une ampleur inédite pour Ryanair. Dans cinq pays européens, pas moins de 400 vols sont annulés, dont 14 en France, 55 000 passagers sont concernés au total.

Ryanair ne veut verser aucune indemnisation

Des départs en vacances gâchés, et pour les passagers, un motif de colère supplémentaire : Ryanair ne veut leur verser aucun dédommagement. Seul le prix du billet sera remboursé. C'est en tout cas ce qu'affirme Michael O'Leary, le PDG de la compagnie : "Comme ces annulations de vols rélèvent de circonstances extraordinaires, aucune indemnisation n'est due".

Selon lui, la grève serait similaire à un aléa climatique. La compagnie ne serait pas responsable...Sauf que la loi dit tout le contraire. Les passagers devraient peut-être saisir la justice. Mais selon toute vraisemblance, il y aura bien des dédommagements. Pour les vols de moins de 1 500 km : 250 € par personne. Et jusqu'à 3 500 km : 400 €. Au-delà : 600 €. Pour obtenir cet argent, les passagers devront toutefois s'armer de patience : la procédure peut durer jusqu'à deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnels de Ryanair en grève, le 25 juillet 2018 à l\'aéroport de Bruxelles en Belgique.
Des personnels de Ryanair en grève, le 25 juillet 2018 à l'aéroport de Bruxelles en Belgique. (ERIC LALMAND / BELGA)