Grève du lundi 9 décembre : les voies de bus et de taxis seront ouvertes au covoiturage en Ile-de-France (mais pas dans Paris)

La mesure s'appliquera "à partir de trois personnes dans la voiture", débutera "à cinq heures du matin" et pourra être reconduite les prochains jours.

L\'autoroute A11 dans le sens Angers-Paris, le 22 août 2019.
L'autoroute A11 dans le sens Angers-Paris, le 22 août 2019. (MAXPPP)

Les véhicules pratiquant le covoiturage seront autorisés à circuler sur les voies de bus et de taxis des "grands axes qui arrivent à Paris", lundi 9 décembre, alors que les transports publics devraient rester très perturbés en raison du mouvement de grève contre la réforme des retraites, a annoncé dimanche la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

>> DIRECT. Grève du 8 décembre : les transports à l'arrêt, la CGT et le gouvernement s'accusent mutuellement de refuser le dialogue

Ces voies resteront interdites dans Paris

La mesure s'appliquera "à partir de trois personnes dans la voiture", débutera "à cinq heures du matin" et pourra être reconduite les prochains jours, a précisé le ministère. Les voies accessibles seront signalées aux automobilistes via les panneaux d'information lumineux. Les axes concernés sont "l'A1, l'A6A, l'A10 et l'A12", a détaillé le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

La mesure ne s'appliquera en revanche pas à l'intérieur de la capitale, où "plus de 50% du service de bus est assuré", selon Elisabeth Borne, invitée du "Grand Jury" sur LCI et RTL.

La sélection de franceinfo sur la réforme des retraites

• Décryptage. Pourquoi le projet coince auprès d'une majorité de Français

• Explication. Cinq questions sur la très discutée "clause du grand-père"

• Analyse. Pourquoi les enseignants se mobilisent-ils massivement ?

• Vrai ou fake. Les régimes spéciaux ne concernent-ils que 3% des actifs ?