Grève des transports : ce qu'il faut savoir sur les remboursements des abonnements Navigo et TER

La présidente d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, a annoncé le remboursement intégral du mois de décembre pour les abonnés franciliens. Les abonnements TER seront également remboursés.

Une station du métro parisien fermée, pendant la grève contre la réforme des retraites, le 7 janvier 2020.
Une station du métro parisien fermée, pendant la grève contre la réforme des retraites, le 7 janvier 2020. (HUGO PASSARELLO LUNA / HANS LUCAS / AFP)

La compensation était attendue. Depuis le début de la grève contre la réforme des retraites, les usagers des transports en commun ont souvent été contraints d'engager des frais pour se déplacer : location de trottinette ou vélo, trajets en taxi… Dans le même temps, ils n'ont pas pu profiter de leur abonnement TER ou Navigo. Pour dédommager les usagers, un remboursement des abonnements "Navigo" en Ile-de-France et TER en régions a été annoncé, mercredi 8 janvier, par les différents opérateurs.

Qui est concerné par ces remboursements ?

Les abonnements hebdomadaires et mensuels des usagers des TER régionaux seront remboursés, après les perturbations liées à la grève contre la réforme des retraites, selon la SNCF. De leur côté, les Franciliens seront remboursés intégralement d'un mois d'abonnement, a annoncé Valérie Pécresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités. Cela concerne les cartes Navigo annuelles, mensuelles et hebdomadaires.

Dans les autres grandes villes de France, le trafic a été peu perturbé et aucun dédommagement n'est par conséquent envisagé. "On ne veut pas rembourser des gens pour un service qui fonctionne", confirme à franceinfo la communication du réseau TCL, qui gère les transports de la métropole lyonnaise.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour les Franciliens, une plate-forme dédiée va être mise en ligne par l'autorité régionale, a précisé sur franceinfo Grégoire de Lasteyrie, délégué spécial aux nouvelles mobilités à la région Ile-de-France : "Ile-de-France Mobilités va lancer un site qui s'appellera mondedommagementnavigo.com, qui sera opérationnel d'ici la fin du mois de janvier"". Il faudra y entrer son numéro de carte Navigo et prouver son identité pour accéder au remboursement. L'usager pourra ainsi récupérer les 75, 20 euros que coûte la carte Navigo par mois, "et cela, même si votre employeur prend à sa charge 50% de cette carte", précise Grégoire de Lasteyrie.

Concernant les TER, les modalités de remboursement pour les abonnements hebdomadaires et mensuels "seront disponibles sur les sites TER régionaux, d'ici le 15 janvier", assure la SNCF. Pour les abonnements annuels, le prélèvement de février sera annulé.

Qui paye la facture ?

En Ile-de-France, le coût du remboursement des 2,5 millions de cartes Navigo de décembre est estimé à 200 millions d'euros. Il sera supporté d'abord par la RATP et la SNCF, même si on ne connaît pas encore la répartition prévue par l'accord. Valérie Pécresse avait indiqué vouloir faire payer les deux tiers par la RATP et un tiers par la SNCF. Ile-de-France Mobilités risque de devoir également mettre la main au portefeuille. "Si jamais les demandes de remboursements sont trop importantes, Ile-de-France Mobilités pourra verser une partie des pénalités que les opérateurs doivent nous verser du fait de la grève", a reconnu Valérie Pécresse.

De son côté, le directeur général des TER à la SNCF, Frank Lacroix, a indiqué avoir "proposé (...) aux régions que la SNCF procède au remboursement total des abonnements TER pour le mois de décembre". Même si l'offre s'est améliorée ces derniers temps, "on reconnaît que notre trafic a été très perturbé depuis [le début de la grève] le 5 décembre".