Grève des routiers : les faibles salaires des chauffeurs suscitent la colère

Publié
Grève des routiers : les faibles salaires des chauffeurs suscitent la colère
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Colnet, A.Lepinay, A-.M.leclercq - France 2
France Télévisions

Les chauffeurs routiers sont en colère et ont lancé un mouvement de grève, lundi 27 juin. Leurs salaires, qui sont bas, n'augmentent pas malgré l'inflation. 

"Je fais à peu près entre 2 000 et 2 200 euros par mois [nets], ce n'est pas assez par rapport au nombre d'heures et à la pénibilité (…), il faut se lever le matin, travailler de nuit, avoir des horaires décalés", explique Julien Vacavant, chauffeur routier. Son salaire net est de 1 800 euros par mois et il parvient à gagner plus grâce aux heures supplémentaires, qu'il enchaîne les week-ends. Les fiches de paie, qui ne sont souvent que de 1 400 euros par mois pour les débutants, découragent les vocations.

Des entreprises qui sont à la peine avec l'inflation  

Les salaires suivent les grilles fixées par la convention collective. "Ça commence à 10,82 euros de l'heure jusqu'à 12 euros de l'heure environ. On aimerait bien augmenter les salaires de nos conducteurs, mais ça passe forcément par une hausse de nos coûts de transport", indique Jérôme Chuffart, directeur des transports Chuffart (Nord). Les charges, qui ont explosé, ont aussi réduit les marges et ne permettent pas une augmentation des salaires. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.