Cet article date de plus de six ans.

Grève des contrôleurs aériens : vers l'annulation de 50% des vols jeudi

La direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies d'annuler la moitié de leurs vols, en raison de la poursuite de la grève des contrôleurs aériens et l'appel à débrayer contre l'austérité lancé par d'autres organisations syndicales.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), le 8 avril 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le mouvement de grève se poursuit dans le ciel. La direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes d'annuler 50% de leurs vols jeudi 9 avril. Un pourcentage supérieur à celui de mercredi (40%), en raison de la poursuite de la grève des contrôleurs aériens et d'un appel à débrayer lancé par d'autres organisations syndicales.

Des "perturbations attendues" sur tout le territoire

Le SNCTA, premier syndicat parmi les 4 000 contrôleurs aériens (49,8% aux dernières élections), a appelé la profession à deux jours de grève. Il réclame le droit, pour les organisations représentatives d'aiguilleurs, de négocier des accords spécifiques. Son mouvement télescopera, jeudi, l'appel à la grève et à manifestation lancé par quatre syndicats - CGT, FO, FSU, Solidaires - contre l'austérité.

Conséquence de ces mouvements sociaux, des "perturbations sont attendues sur l'ensemble du territoire", écrit la DGAC dans un communiqué. Pour la journée de mercredi, elle avait recommandé aux compagnies de réduire de 40% leurs programmes de vols. Les vols maintenus décollent avec des retards, sans pour autant provoquer de pagaille dans les aérogares, la plupart des passagers ayant été informés en amont. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.